Dusautoir tourne la page

  • A
  • A
Dusautoir tourne la page
Partagez sur :

Une semaine après la déroute face aux Wallabies qu'il a pu consacrer à se vider la tête, Thierry Dusautoir, capitaine du XV de France et du Stade Toulousain, revient au jeu à l'occasion de la reprise de la H-Cup ce week-end et d'un déplacement dès vendredi à Glasgow. Si le traumatisme du Stade de France n'est pas prêt de s'estomper, le troisième ligne veut passer à autre chose.

Une semaine après la déroute face aux Wallabies qu'il a pu consacrer à se vider la tête, Thierry Dusautoir, capitaine du XV de France et du Stade Toulousain, revient au jeu à l'occasion de la reprise de la H-Cup ce week-end et d'un déplacement dès vendredi à Glasgow. Si le traumatisme du Stade de France n'est pas prêt de s'estomper, le troisième ligne veut passer à autre chose. C'est une plaie encore à vif. Thierry Dusautoir n'est pas prêt d'oublier le cauchemar wallaby et ce naufrage (16-59) du XV de France il y a une grosse semaine, au Stade de France, face à une équipe d'Australie intouchable. Capitaine d'une formation à la dérive, sans solution après le repos face aux flèches oranges, le Toulousain a subi l'affront. Apparu comme KO debout face à la presse au coup de sifflet final, mais surtout encore hébété le lendemain et incapable d'expliquer l'inexcusable, Dusautoir a encaissé sans broncher. On aurait aimé le voir en colère, en vouloir au monde entier, mais il n'en avait pas la force. Dans ces conditions, la semaine de repos accordée par le staff toulousain à l'ensemble des internationaux aura eu valeur de bénédiction. "Titi (Dusautoir) assume pleinement son rôle de capitaine et il est meurtri par cette défaite. Il va partir une semaine en vacances où il veut, pour penser à autre chose qu'au rugby et cela lui fera le plus grand bien, déclarait sur le site du Stade Jean-Baptiste Elissalde. Cela lui permettra de revenir bien dans sa tête pour jouer avec le Stade Toulousain et oublier cet échec. Comme Servat et Jauzion, Dusautoir a pu couper et faire le point pour revenir plus fort. Dusautoir: "Les crocs, je les ai toujours eus et je les ai encore" "Je suis très content d'avoir eu cette semaine de vacances, ça fait du bien, avouait-il lundi sur RMC, à son retour à l'entraînement, à Ernest-Wallon. On se plaint assez lorsque l'on en n'a pas, alors autant en profiter. Ça m'a permis de couper après la forte déception de l'équipe de France, de penser à autre chose. Mais maintenant, je suis content de retrouver Toulouse et de repartir avec la H-Cup." Dispensé de la case Top 14 et du court revers (32-25) concédé par ses partenaires à Clermont ce week-end, le Stadiste est prêt à reprendre le collier et à se replonger dans le quotidien de son club, dont le mois de décembre débute par une double confrontation face aux Ecossais de Glasgow, potentiellement décisive pour les Champions d'Europe en vue de la qualification. Une perspective qui, si elle ne suffit sans doute pas à effacer un souvenir de toute façon indélébile dans la mémoire du capitaine tricolore, a le don de réveiller son instinct de compétiteur. "Les crocs, je les ai toujours eus et je les ai encore, ce qui est passé est passé", commentait-il dans La Dépêche du Midi après avoir aligné les longueurs de terrain en compagnie des autres internationaux (Servat, Jauzion et l'Argentin Vergallo) et Vincent Clerc. Des renforts de choix pour Guy Novès et son staff bien décidés à valider au plus vite le billet pour un retour en quarts de finale de la Coupe d'Europe face à un adversaire que les joueurs de la Ville rose ont dominé à trois reprises en quatre confrontations (voir par ailleurs). "Les internationaux ont eu droit à un repos légitime la semaine dernière, mais il est convenu que les cadres rejoignent le groupe pour le déplacement à Glasgow", a confirmé Yannick Bru, l'entraîneur des avants toulousains. "On ne sait pas si tous démarreront la rencontre, mais ils joueront". Et le plus tôt sera sans doute le mieux pour Dusautoir, comme pour les autres...