Dusautoir: "En danger jusqu'au bout"

  • A
  • A
Dusautoir: "En danger jusqu'au bout"
Partagez sur :

Voici les principales réactions recueillies samedi soir, à l'issue de la victoire (15-9) en test-match du XV de France face à l'Argentine, au stade de La Mosson de Montpellier:

Voici les principales réactions recueillies samedi soir, à l'issue de la victoire (15-9) en test-match du XV de France face à l'Argentine, au stade de La Mosson de Montpellier: Thierry DUSAUTOIR (flanker et capitaine du XV de France) "Les Argentins étaient fidèles à leur réputation, très durs devant et opportunistes derrière. On s'est senti en danger jusqu'au bout. Il y avait un vrai sentiment de désordre en deuxième période, on n'arrivait pas trop à avoir la maîtrise de la première dans le jeu ; forcément, on a perdu de l'énergie à courir derrière le ballon et à rattraper différentes erreurs. Je pense qu'on aurait mérité plus d'écart au score, en tout cas on aurait pu faire autre chose ; on n'a pas réussi à concrétiser nos temps forts et ça donne un match gagné de justesse, ça fait un peu râler Je pense qu'on aurait mérité plus d'écart au score, en tout cas on aurait pu faire autre chose ; on n'a pas réussi à concrétiser nos temps forts et ça donne un match gagné de justesse, ça fait un peu râler. (...) J'ai quand même bien aimé la solidarité, dont on a fait preuve, les vingt dernières minutes n'étaient pas évidentes au niveau du stress parce qu'on les voyait prendre confiance et ils sentaient la ligne d'essai arriver, il fallait rester soudés et ne pas leur laisser de chance. Même si on n'a pas mal reculé, ça a été à notre tour de fléchir, mais pas de rompre. C'est aussi important sur des matches comme ça de pouvoir rester dans la partie. (...) Moi, c'est un peu difficile, le match vient de se terminer et on vient de charger pendant vingt minutes, mais sur un plan général, quand ils nous battent, ils nous mettent 40 points, nous quand on les prend, on leur en met quinze. On a gagné, c'est l'essentiel, sachant à quel point c'est difficile contre eux, on peut être content du résultat final, même s'il y aura de quoi travailler dans la semaine certainement." Morgan PARRA (demi de mêlée du XV de France) "Ça fait plaisir, même s'il y a un peu de frustration parce qu'en première mi-temps, on peut concrétiser et on n'arrive pas à rebondir et à enchaîner, donc des choses à régler. On s'est un peu jetés les ballons... La faille, on l'a trouvée, mais on n'a pas su l'exploiter, c'est le souci. On enchaîne pas mal de temps de jeu, ça se joue à rien, on transperce derrière, on se passe tous le ballon, mais on n'arrive pas à enchaîner parce qu'on a des rucks fragiles. Mais il y a du positif, une grosse défense, des intentions de jeu. Cette victoire est importante et on va pouvoir bosser sereinement toute cette semaine. On n'a pas eu peur, on avait la main sur le ballon, moins en fin de match, mais je pense qu'on était bien en place en défense, on s'est rassurés tout le match là-dessus." Huget: "Un peu emmerdés sur les tactiques..." Nicolas MAS (pilier du XV de France) "On était tous un peu stressés avec ce match. On a réussi à gagner, c'est le principal. Avec tout ce qui s'était passé auparavant, c'était un match difficile. On a réussi quand même à bien le gérer, même s'il y a eu des fautes. Peut-être a-t-on voulu marquer trop vite, on a souvent traversé le rideau, mais à la finition, il y avait toujours une petite faute de main... Il avait plus toute l'après-midi, le ballon était un peu mouillé. On a pris quand même des risques. Le combat était vraiment en avant parce que les Argentins nous ont beaucoup gêné dans les rucks, il fallait bien s'en sortir. La victoire est là, ça nous a permis de nous rassurer dans la conquête parce qu'on avait plus joué ensemble depuis le Tournoi, on pouvait craindre de manquer un peu de repères. On a réussi à se retrouver. On a les bases pour travailler cette semaine." William SERVAT (talonneur du XV de France) "On n'a pas douté parce que sur l'ensemble du match, on sent qu'on a, sinon une mainmise, du moins une petite supériorité, c'est sûr que ça fait un petit peur, mais aujourd'hui, on ne les sentait pas vraiment capables de marquer parce qu'aujourd'hui, on avait quand même une grosse défense ; même si on a fait quelques erreurs individuelles, le collectif a toujours été là pour les gommer et c'est ce qui compte surtout." Yohann HUGET (ailier du XV de France) "Il y a eu du déchet, mais ce qui est positif, c'est notre défense, on a tenu le choc. On était tous à rattraper l'erreur du copain, c'est positif parce qu'on va pouvoir se concentrer sur l'attaque pour la semaine prochaine. (personnellement) C'est mitigé, on ne rend jamais une copie parfaite, c'était mon premier match en équipe de France, je n'ai pas fait d'énormes conneries, pas fait d'éclairs non plus, ce qui est quand même mon but en tant qu'ailier. Mais à part Roro, qui perce en première mi-temps, on n'a vu que c'était compliqué de les traverser. On s'est un peu emmerdés sur les tactiques." Yannick JAUZION (trois-quarts centre du XV de France) "Les Argentins n'ont pas eu la partie facile, pas eu une seule action flagrante, c'est ce qui est important à retenir. On aurait pu jouer comme eux, jouer minimalistes, mais l'intéressant est d'essayer de trouver des actions et de la complémentarité entre nous. On avait envie de provoquer et de jouer dans des zones différentes pour voir notre comportement dans le replacement. Maintenant, il y a matière à travailler... Même si on a pris des risques et que ça aurait pu se retourner contre nous. Ce soir, on n'a pas de regrets."