Dunkerque attend son heure

  • A
  • A
Dunkerque attend son heure
Partagez sur :

Malgré ses ambitions, Dunkerque ne parvient pas à suivre le rythme effréné de Chambéry et Montpellier en tête du championnat de France. Troisièmes avec 26 points avant de se rendre dimanche à...Montpellier pour le compte de la 19e journée, les Nordistes doivent même désormais regarder derrière avec les menaces d'Istres et de Saint-Raphaël.

Malgré ses ambitions, Dunkerque ne parvient pas à suivre le rythme effréné de Chambéry et Montpellier en tête du championnat de France. Troisièmes avec 26 points avant de se rendre dimanche à...Montpellier pour le compte de la 19e journée, les Nordistes doivent même désormais regarder derrière avec les menaces d'Istres et de Saint-Raphaël. Difficile de se faire une place au soleil derrière Chambéry et Montpellier. A dix et huit points respectivement des Savoyards et des Héraultais aux deux-tiers du championnat de France, Dunkerque a depuis un moment déjà tiré une croix sur une qualification pour la prochaine Ligue des Champions. L'objectif, à neuf levées de la fin de l'exercice, est désormais de sécuriser une troisième place pour laquelle d'autres adversaires, Istres, Saint-Raphaël, Nantes et Tremblay notamment, n'ont pas abdiqué. Dans cette optique, la défaite concédée à domicile mercredi devant Tremblay-en-France (25-26) est très mal venue. Il n'y avait qu'à écouter Mohamed Mokrani, le pivot de l'USDK dans des propos relayés par le site internet de La Voix des Sports, pour comprendre que le danger guette. "Si, individuellement, on ne se remet pas en question rapidement, on risque de tout perdre en l'espace d'une semaine. Contre les équipes qui sont derrière nous, on ne doit pas perdre à la maison, c'est inadmissible. On reste troisièmes, mais ça va peut-être se jouer jusqu'à la dernière journée..." La Coupe de France en fil rouge Oui, car le calendrier dunkerquois n'a rien d'une sinécure d'ici le 4 juin. Ça démarre dès dimanche avec un difficile déplacement à Montpellier et se terminera avec la réception de Chambéry lors de la 26e levée, peut-être décisive pour l'attribution du titre. Dans l'intervalle, les joueurs de Yérime Sylla devront aussi négocier un voyage périlleux à Nantes qui n'a pas encore dit son dernier mot dans la course au podium. Bref, les Dunkerquois vont devoir se battre pour défendre une troisième place qui est la leur depuis de longs mois. En marge du championnat, l'USDK mise aussi beaucoup sur la Coupe de France où l'élimination de Montpellier en quarts de finale a ouvert les appétits. Programmés pour se déplacer à Toulouse mercredi prochain, les coéquipiers de Sébastien Bosquet ont une belle carte à jouer pour accéder à la finale de Bercy, onze ans après la dernière, perdue contre Montpellier. Mais l'Expert de Dunkerque ne veut pas sauter les étapes. "Toulouse ne nous donnera pas la finale, affirme-t-il, toujours dans l'édition électronique de La Voix des Sports. On sera favoris, eux n'ont rien à perdre. Ils peuvent être européens sur un match en se qualifiant. Cette finale il faudra aller la chercher, c'est l'objectif, c'est un mois important." Un mois durant lequel l'USDK a autant à gagner qu'à perdre.