Duchaussoy, président par intérim

  • A
  • A
Duchaussoy, président par intérim
@ Reuters
Partagez sur :

FFF - Fernand Duchaussoy succède provisoirement à Jean-Pierre Escalettes.

FFF - Fernand Duchaussoy succède provisoirement à Jean-Pierre Escalettes. A vrai dire, il n'y avait aucun suspense. Seul candidat déclaré à la succession de Jean-Pierre Escalettes, Fernand Duchaussoy a logiquement été élu président par intérim de la Fédération française de football par les membres du Conseil fédéral réuni ce vendredi après-midi au siège de la "3F". Le plus surprenant est qu'il ne restera pas en poste uniquement jusqu'au 18 décembre, date du prochain sommet de la FFF. "Il le sera jusqu'en avril ou juin 2011 puisqu'il sera proposé au Conseil fédéral en décembre de prolonger son contrat intérimaire. Il aurait été bizarre de décider aujourd'hui alors que les statuts de la Fédération viennent d'être changés", a indiqué Frédéric Thiriez, président de la Ligue de football professionnel. Écoutez Fernand Duchaussoy, au micro de Christophe Lamarre : Jusque-là président de la Ligue de football amateur, Fernand Duchaussoy, 67 ans, chausse donc les crampons que Jean-Pierre Escalettes a abandonnés le 2 juillet dernier, au moment où sa démission a été officialisée. "Je suis honoré de la confiance accordée d'autant plus qu'elle a été validée par l'ensemble des familles du foot, a-t-il réagi. Je suis cependant amer de succéder à mon ami Jean-Pierre Escalettes dans une des périodes les plus noires, dans une crise sportive et morale." Il hérite du même coup des dossiers de son prédécesseur et doit régler en priorité le cas Raymond Domenech, dont le contrat de sélectionneur des Bleus arrive à échéance le 31 juillet. Aucune décision n'a encore été prise sur le sort de l'ancien sélectionneur des Bleus. Réintègrera-t-il la direction technique nationale dès le 1er août comme prévu ou sera-t-il licencié ? Les membres du Conseil fédéral, qui lui reprochent de ne pas avoir serré la main de Carlos Alberto Parreira à l'issue du match France-Afrique du Sud et de ne pas avoir fait remonter à Jean-Pierre Escalettes les insultes de Nicolas Anelka à son encontre à la mi-temps de France-Mexique, ne sont pas tombés d'accord. Fernand Duchaussoy, partisan de son licenciement, rencontrera Raymond Domenech "dans les jours à venir", sans doute la semaine prochaine: "S'il souhaite démissionner, je ne pense pas que je m'y opposerais."