Duchaussoy : "Plus jamais de Knysna"

  • A
  • A
Duchaussoy : "Plus jamais de Knysna"
@ Reuters
Partagez sur :

EQUIPE DE FRANCE - Le nouveau président de la FFF compte bien restaurer l'image des Bleus.

EQUIPE DE FRANCE - Le nouveau président de la FFF compte bien restaurer l'image des Bleus. Seul candidat déclaré à la succession de Jean-Pierre Escalettes, Fernand Duchaussoy a logiquement été élu vendredi président par intérim de la Fédération française de football par les membres du Conseil fédéral. Dès sa prise de fonction, le nouvel homme fort de la FFF, âgé de 67 ans, a tenu à mettre les points sur les i, notamment sur la question des joueurs tricolores mis en examen dans le cadre de l'affaire Zahia, Franck Ribéry et Karim Benzema. A la question de savoir si des joueurs mis en examen pouvaient porter le maillot bleu, il a répondu : "A titre personnel, en tant que citoyen, je réponds non". "J'ai la certitude que pour avoir le maillot de l'équipe de France, il faut être absolument «clean»", a-t-il poursuivi tout en ajoutant : "Un mis en examen sera peut-être blanchi dans quelques semaines ou quelques mois, il faut respecter la présomption d'innocence, et l'intérêt de l'équipe de France doit être primordial". Le successeur de Jean-Pierre Escalettes a par ailleurs estimé qu'il était de sa "responsabilité" de "respecter ce que Laurent Blanc souhaite" concernant les deux joueurs. Le nouveau sélectionneur a peut-être livré une partie de la réponse en décidant de ne retenir aucun des 23 joueurs convoqués pour le Mondial-2010, qui avaient fait la grève de l'entraînement, pour le match amical du 11 août à Oslo face à la Norvège. S'il refuse de jouer le rôle de "Père fouettard", le nouveau patron des Bleus entend bien "faire respecter l'équipe de France" comme il l'avait annoncé le 6 juillet dernier lors de sa prise de fonction. Écoutez Fernand Duchaussoy, au micro de Christophe Lamarre : Le nouveau président de la FFF, dont le contrat intérimaire devrait être prolongé le 18 décembre prochain, jour de l'assemblée fédérale de la FFF, jusqu'en avril ou juin 2011, a également annoncé son intention de convoquer Raymond Domenech pour évoquer les événements qui se sont déroulés en Afrique du Sud. "Je convoquerai Raymond Domenech dans les jours à venir. Des faits inacceptables, contraires à l'éthique, ont été commis. Vous comprendrez que compte-tenu des circonstances, je ne peux vous en dire plus. Nous nous sommes trompés et avons laissé dériver une situation dont le point d'orgue a été le 20 juin et le bus de la honte. Je vous affirme droit dans les yeux qu'il n'y aura plus jamais de Knysna, car nous avons toutes les cartes en main". Fernand Duchaussoy doit également évoquer avec Raymond Domenech sa situation. Si le contrat de sélectionneur de ce dernier s'achèvera le 31 juillet prochain, il est en effet toujours un salarié de la FFF et pourrait demander à réintégrer la Direction technique nationale (DTN). L'ancien président de la Ligue de football amateur (LFA) serait plutôt favorable à un départ. "S'il souhaite démissionner, je ne pense pas que je m'y opposerais", a-t-il indiqué.