Du travail pour les Packers

  • A
  • A
Du travail pour les Packers
Partagez sur :

Champions NFL en titre, les Green Bay Packers visent un doublé cette saison, ce qui ne s'est plus vu au sein de la Ligue depuis les New England Patriots en 2004. Il faudra pour cela se défaire d'autres prétendants crédibles. Les New Orleans Saints, champions en 2009, ou les Philadelphia Eagles, stars de l'intersaison, sont prêts à mener la meute ...

Champions NFL en titre, les Green Bay Packers visent un doublé cette saison, ce qui ne s'est plus vu au sein de la Ligue depuis les New England Patriots en 2004. Il faudra pour cela se défaire d'autres prétendants crédibles. Les New Orleans Saints, champions en 2009, ou les Philadelphia Eagles, stars de l'intersaison, sont prêts à mener la meute... NFC EAST: QUE VAUT LA "DREAM TEAM" ? Toujours à la recherche du premier Super Bowl de leur histoire, les Philadelphia Eagles se sont clairement donné les moyens de leurs objectifs cette année, après une campagne de recrutement dantesque. Côté défense, les deux cornerbacks Dominique Rodgers-Cromartie et Nnamdi Asomugha viennent soutenir le déjà impeccable Asante Samuel, et la ligne défensive est elle aussi pourvue de deux nouveaux éléments, avec Jason Babin et Cullen Jenkins. Offensivement, Michael Vick a été gâté. Le QB des Eagles, prolongé pour six ans cet été, a vu débarquer en Pennsylvanie des remplaçants de choix comme le coureur Ronnie Brown (parti pour alterner avec LeSean McCoy) et le receveur Steve Smith (en concurrence avec DeSean Jackson et Jeremy Maclin). Pour contrecarrer les plans des Eagles, les Giants semblent les mieux armés. Les New-Yorkais ont tout de même perdu gros cet été. Outre Smith, parti à Philly, l'expérimentée ligne offensive a été dépouillée de plusieurs de ses cadres (comme le guard Rich Seubert ou le centre Shaun O'Hara), le tight end Kevin Boss est parti voir ailleurs, et le backfield défensif a lui été particulièrement touchée par les blessures pendant la pré-saison. Blessures qui n'ont d'ailleurs épargné non plus le middle linebacker titulaire Jon Goff pour la saison. La nomination du nouveau coach Jason Garrett a aussi redonné des ambitions à une équipe des Dallas Cowboys mal en point l'an passé. Preuve que le problème était sans doute psychologique l'année dernière, l'effectif a été très peu retouché, avec un seul départ (Roy Williams vers Chicago) et une seule d'arrivée (la draft au premier tour du O-Line Tyron Smith) d'envergure. Le renfort du nouveau coordinateur défensif Rob Ryan, transfuge des Browns, et frère du head coach des New York Jets, devrait pousser la Team America à corriger la défense gruyère entrevue l'année passée. À Washington, la dernière saison de Mike Shanahan s'annonce critique. Si la défense peut donner certaines garanties, à l'image de son linebacker Brian Orakpo ou de son cornerback DeAngelo Hall, l'attaque inquiète sur le papier, avec les postes de quart-arrière et de coureur occupés par l'improbable duo Rex Grossman (ex-Bears) - Tim Hightower (ex-Cardinals). Le pronostic de Sports.fr Philadelphia Eagles (12 v. - 4 d.) New York Giants (10 v. - 6 d.) Dallas Cowboys (9 v. - 7 d.) Washington Redskins (3 v. - 13 d.) AFC NORTH: LE CHAMPION EST ATTENDU Qui pour empêcher les Green Bay Packers de conserver leur titre NFL ? La franchise du Wisconsin a perdu peu de joueurs cet été (le seul vrai départ étant celui du linebacker Nick Barnett, blessé lors du dernier exercice) et conservé un des tout meilleurs quarterbacks de la Ligue, avec Aaron Rodgers. Reste désormais à l'attaque de trouver une bonne carburation sur le jeu à la course, avec le retour du coureur Ryan Grant et l'émergence attendue de sa doublure James Starks. Champions surprises de la division en 2010, les Chicago Bears présentent beaucoup d'incertitudes pour espérer réaliser la saison de la confirmation. Jay Cutler, leur quarterback, reste coutumier des matches en dents de scie, surtout avec une ligne offensive parfois douteuse et un nombre de cibles potables pour le moins limité. Charge à la défense de tenir une nouvelle fois la baraque du côté de l'Illinois dans le sillage de ses deux stars Julius Peppers et Brian Urlacher. Au lendemain de l'énième retour de Brett Favre, et du cuisant échec qui s'en est suivi, les Minnesota Vikings ont tenté un nouveau pari au poste de quarterback avec le renfort de Donovan McNabb. Un joueur intelligent, quoiqu'en fin de course, qui pourrait offrir une meilleure alternance au jeu d'attaque des Vikes, transcendé comme toujours par l'impressionnant running back Adrian Peterson. Pour sa première saison officielle en tant que head coach (il n'était là qu'en intérim l'année passée), Leslie Frazier n'attend que ça. Malgré de nouvelles ambitions retrouvées, depuis la saison 2008 calvaire, les Detroit Lions semblent encore un peu courts pour espérer supplanter la concurrence. L'arrivée du rookie Nick Fairley aux côtés du déjà monstrueux Ndamukong Suh offrent en tout cas aux joueurs du Michigan une ligne défensive redoutable, qui secondera une attaque aérienne bien emmenée par le duo QB Matthew Stafford - WR Calvin Johnson. Le pronostic de Sports.fr Green Bay Packers (11 v. - 5 d.) Minnesota Vikings (9 v. - 7 d.) Detroit Lions (8 v. - 8 d.) Chicago Bears (7 v. - 9 d.) AFC SOUTH: LES SAINTS EN QUÊTE DE RÉDEMPTION Un an après avoir tout écrasé, sur la route de leur victoire au Super Bowl XLIV, les New Orleans Saints ont connu un dur retour à la réalité lors du dernier exercice en sortant par la petite porte en playoffs, face aux Seattle Seahawks. Drew Brees et les siens espèrent donc remettre les pendules à l'heure cette année, d'autant que la franchise de la Louisiane a une nouvelle fois renforcé la défense, avec les arrivées du tackle défensif des 49ers Aubrayo Franklin et du linebacker de Seattle Will Herring. Certaines données restent tout de même obscures comme les performances du jeu à la course, après le récent trade de Reggie Bush et les blessures à répétition de Pierre Thomas, ou l'absence de receveur star, desservant souvent Drew Brees. Autre danger pout les New Orleans Saints ? Les Atlanta Falcons. Encore jeune, la franchise de Géorgie est malgré tout en constante progression depuis 2007, avec un jeu d'attaque redoutable. Quid en revanche de la défense où seuls les linebackers et le defensive end John Abraham semblent offrir de réels gages de sécurité. Parlant d'équipe jeune, les Tampa Bay Buccaneers devront confirmer cette saison. Étonnants en 2010, avec une équipe composée à moitié de rookies, les Bucs et leur QB Josh Freeman ont également rappelé en fin de saison leur limite en vue d'une éventuelle place en playoffs. Enfin, plus mauvaise équipe de la ligue l'an passé, les Carolina Panthers auront tout à gagner cette saison, dans le sillage de leur defensive end Charles Johnson, re-signé à prix d'or cet été. De là à être en phases finales, il y a un pas. Le pronostic de Sports.fr New Orleans Saints (11 v. - 5 d.) Atlanta Falcons (11 v. - 5 d.) Tampa Bay Buccaneers (8 v. - 8 d.) Carolina Panthers (5 v. - 11 d.) NFC WEST: À QUEL NIVEAU S'ATTENDRE ? Tristement célèbre l'an passé pour avoir couronné un champion au bilan négatif, la NFC Ouest parait toujours aussi indécise à l'orée de la nouvelle saison. Après plusieurs campagnes galères, les Saint Louis Rams semblent être les mieux armés pour succéder aux Seattle Seahawks. Malgré un calendrier pour le moins délicat, les Béliers ont trouvé en leur quarterback Sam Bradford un des chainons manquants au sein de son effectif. Un renfort qui devrait être stimulé par l'arrivée du nouveau coordinateur offensif, Josh McDaniels, cet été. Outre son passage houleux comme head coach des Denver Broncos, l'homme est notamment connu pour avoir mené l'attaque des Patriots en 2007, dans la fameuse "Almost Perfect Season" (une seule défaite au Super Bowl face aux New York Giants). Parlant système offensif, les Arizona Cardinals se sont aussi remis en question durant l'intersaison, après un passing game désastreux l'an dernier. L'espoir de tout Phoenix s'appelle donc désormais Kevin Kolb, quart-arrière débarqué des Philadelphia Eagles. Les Cards n'ont d'ailleurs pas hésité à payer cher (leur meilleur cornerback Dominique Rodgers-Cromartie et un deuxième tour de draft 2012) pour combler le trou béant laissé par le néo-retraité Kurt Warner. Si Arizona confirme sa bonne défense de la saison passée, l'équipe pourrait vite se remettre d'aplomb. Champions en titre de la division, les Seattle Seahawks partent eux dans l'inconnu, avec l'arrivée du QB Tarvaris Jackson, allègrement poussé vers la sortie par son ancienne franchise, les Minnesota Vikings. Ils pourraient fort tenir compagnie aux 49ers au fond de la NFC Ouest, l'arrivée du nouvel entraîneur Jim Harbaugh n'ayant pas vraiment révolutionné la formation (comme le démontre la confirmation en tant que titulaire d'Alex Smith, bide constant au poste de quarterback depuis maintenant 7 ans) et ayant même perdu des joueurs importants de sa défense, comme les deux linebackers Takeo Spikes et Manny Lawson ou le cornerback Nate Clements. Le pronostic de Sports.fr Saint Louis Rams (9 v. - 7 d.) Arizona Cardinals (7 v. - 9 d.) Seattle Seahawks (4 v. - 12 d.) San Francisco 49ers (4 v. - 12 d.)