Du suspense partout !

  • A
  • A
Du suspense partout !
Partagez sur :

Alors que les quatre équipes qui recevaient ont gagné lors de la première journée, la logique s'est inversée jeudi lors de la deuxième journée. Valence à Madrid (75-81), le Maccabi Tel-Aviv à Vitoria (81-83), Sienne sur le parquet de l'Olympiacos (65-82) et le Panathinaikos à Barcelone (71-75) ont gagné à l'extérieur. Résultat, toutes ces séries sont relancées.

Alors que les quatre équipes qui recevaient ont gagné lors de la première journée, la logique s'est inversée jeudi lors de la deuxième journée. Valence à Madrid (75-81), le Maccabi Tel-Aviv à Vitoria (81-83), Sienne sur le parquet de l'Olympiacos (65-82) et le Panathinaikos à Barcelone (71-75) ont gagné à l'extérieur. Résultat, toutes ces séries sont relancées. REAL MADRID-VALENCE: 75-81 (1-1 dans la série) S'il s'est extirpé de justesse des poules du Top 16, Valence entend bien jouer sa carte à fond lors des quarts de finale de l'Euroligue pour accéder pour la première fois de son histoire au Final Four. Battus lors de la première journée (71-65), Nando De Colo, auteur de neuf points ce jeudi, et ses coéquipiers ont réussi la performance de ramener un succès de Madrid (75-81) lors de la deuxième journée. Battus dans l'agressivité il y a deux jours, en atteste la domination insolente enregistrée par le Real sous les paniers (42 rebonds contre 26 à Valence), les hommes de Svetislav Pesic ont vite corrigé cet impair pour égaliser dans leur série. Forts d'une belle réussite extérieure (12 sur 22 à trois points), les Valencians n'ont jamais laissé respirer les Madrilènes avant de faire la différence dans le troisième quart (24-16). Un avantage qu'ils ont réussi à tenir jusqu'au buzzer malgré une expérience encore limitée à ce niveau. Prochain rendez-vous mardi à Valence pour une confirmation de ce résultat. VITORIA-MACCABI TEL-AVIV: 81-83 (1-1 dans la série) Battu à Vitoria quarante-huit heures plus tôt, le Maccabi Tel-Aviv a pris sa revanche jeudi soir en s'imposant en terre espagnole (83-81) pour ainsi revenir à hauteur (1-1) dans sa série des quarts de finale de l'Euroligue. Les Israéliens, emmenés par le mastodonte Sofoklis Schortsanitis (22 points en 22 minutes), vont désormais recevoir les Basques deux fois de suite avec, en cas de double succès, l'assurance de se hisser au Final Four. BARCELONE-PANATHINAIKOS: 71-75 (1-1 dans la série) Le Barça n'aura pas la tâche facile sur la route du Final Four. Vainqueurs de justesse du match aller (83-82), les Espagnols ont cette fois-ci chuté à domicile face au Panathinaikos (71-75). Malgré la réussite de Navarro (19 points), l'équipe espagnole a perdu le contact dans le troisième quart-temps (28-19) sans réussir à combler l'écart dans les dernières minutes, la faute à l'activité de Sato (18 points), bien secondé par Diamantidis (17 points, 5 passes décisives). OLYMPIAKOS-SIENNE: 65-82 (1-1 dans la série) La fierté italienne n'est pas un vain mot. Humiliés il y a deux jours en Grèce, où ils étaient menés 47-9 à la pause pour n'être finalement limités qu'à 41 points, un record en Euroligue, les Italiens, conduits par Malik Hairston (19 points et 11 rebonds), ont pris leur revanche jeudi face à l'Olympiacos. Réputée pour sa défense hermétique, Sienne a contenu les Grecs à 65 points et retrouvé une adresse acceptable (53% à deux points, 54% à trois points et 72% aux lancer-francs) pour s'imposer dans ce match 2.