Du nouveau chez les Bleus

  • A
  • A
Du nouveau chez les Bleus
@ Reuters
Partagez sur :

EQUIPE DE FRANCE - Quoi de neuf chez les Bleus ? A peu près tout...

EQUIPE DE FRANCE - Quoi de neuf chez les Bleus ? A peu près tout... Un nouvel entraîneur, une nouvelle équipe, un nouveau capitaine... l'équipe de France serait-elle sur le point d'entrer dans une nouvelle ère ? Assurément serait-on tenter de dire. Tout d'abord parce qu'avec Laurent Blanc comme sélectionneur, le onze tricolore n'aura pas la même allure tactique que celle vue depuis quatre ans sous la direction de Raymond Domenech. Place à un jeu plus offensif avec un système en 4-4-2 en losange, là où son prédécesseur peinait à trouver le dispositif idéal. A ce nouvel entraîneur, placé sous la direction d'une nouvelle présidence (Fernand Duchaussoy a été élu Président de la FFF de manière provisoire, ndlr), il convient d'y associer la méthode. Affirmant son autorité en ne sélectionnant aucun des joueurs présents en Afrique du Sud, mais en retenant Karim Benzema, inquiété dans l'affaireZahia contre l'avis du pouvoir en place (la ministre des Sport Roselyne Bachelot, ndlr), l'ex-entraîneur des Girondins de Bordeaux tape du poing sur la table et évacue toute sorte d'intrusion du politique dans sa gestion. Des "bleus" chez les Bleus Sur la composition du groupe présent en Norvège, pas moins de sept joueurs découvrent la vie en bleu. En tout près de la moitié de l'effectif n'a jamais connu le privilège de porter le maillot de l'équipe de France. Yohan Cabaye, Blaise Matuidi, Guillaume Hoarau, Yohan Cabaye et Mathieu Debuchy pour ne citer qu'eux. Une sélection au fort goût de championnat de France, puisque contrairement à ce que l'on pu voir depuis de nombreuses années, la délégation des joueurs évoluant en Ligue 1 prédomine avec 16 unités. Enfin, si Laurent Blanc peut être celui qui insufflera le vent de la victoire à cette équipe, pour l'heure, impossible de dire qui sera son relais sur le terrain. Le capitanat de l'équipe de France se joue en ce moment dans la tête d'un Laurent Blanc qui dit hésiter entre plusieurs joueurs. Sans prendre de gros risques, ce poste devrait être attribué soit à Philippe Méxès, soit à Lassana Diarra. Des hommes d'expérience, mais quoiqu'il arrive, il s'agira, encore une fois, d'une nouveauté...