Du lourd pour Marseille et Bordeaux

  • A
  • A
Du lourd pour Marseille et Bordeaux
Partagez sur :

Lyon, Marseille, et Bordeaux connaissent désormais leurs prochains adversaires en phase de poules de la Ligue des champions. Le tirage au sort a réservé des programmes relevés aux trois clubs français engagés dans la compétition européenne notamment pour l'Olympique de Marseille opposé au Real Madrid et à l'AC Milan et Bordeaux qui défiera le Bayern Munich et la Juventus Turin.

Lyon, Marseille, et Bordeaux connaissent désormais leurs prochains adversaires en phase de poules de la Ligue des champions. Le tirage au sort a réservé des programmes relevés aux trois clubs français engagés dans la compétition européenne notamment pour l'Olympique de Marseille opposé au Real Madrid et à l'AC Milan et Bordeaux qui défiera le Bayern Munich et la Juventus Turin.Bordeaux et Marseille ont tiré le gros lot ! Placés dans le chapeau 3, le champion de France et son dauphin ont hérité de deux groupes relevés dans lesquels il faudra sans doute réaliser des exploits pour terminer parmi les deux premiers et donc se qualifier pour les huitièmes de finale. Placé dans le groupe A, Bordeaux croisera quelques vieilles connaissances européennes, le Bayern de Franck Ribéry, contre lequel le club girondin a perdu sa seule finale continentale, celle de l'UEFA en 1996, mais également la Juventus Turin qui rappellera un duel épique en demi-finales de la Ligue des champions 1984-85 (alors Coupe des champions). Les hommes de Laurent Blanc, qui héritent également des Israéliens du Maccabi Haïfa, a priori promis à la dernière place du groupe, savent que la tâche sera compliquée.L'OM face à l'ogre madrilèneL'Olympique de Marseille aura fort à faire également dans d'un groupe C éminemment compliqué avec là encore de vielles connaissances sur le front européen, en premier lieu l'AC Milan qui fera remonter chez Didier Deschamps une flopée de souvenirs exaltants: c'est en effet contre l'équipe lombarde que l'actuel coach phocéen a soulevé la C1 en tant que capitaine de l'OM en 1993, et c'est cette même équipe milanaise que les Olympiens avaient battue deux ans plus tôt en quarts de finale, avant de chuter en finale sur l'Etoile Rouge de Belgrade. Quant au Real, il a également croisé la route de l'OM en C1, les Phocéens s'étant inclinés en phase de poules à Bernabeu (4-2) puis à domicile (2-1) face à Zidane et consorts lors de la saison 2003-04, ces derniers chutant plus tard en quarts de finale face à l'AS Monaco. Pour les Olympiens, qui héritent également des Suisses du FC Zurich, la tâche sera donc difficile.De son côté, l'OL se retrouve dans un groupe plus à sa portée, sa place dans le chapeau 2 lui ayant évité du trop lourd en guise de premier tour. Si les hommes de Claude Puel seront en terrain de connaissance avec la Fiorentina, qu'ils ont jouée la saison dernière (nul 2-2 à Gerland, victoire 2-1 en Toscane), ils découvriront pour la première fois Anfield Road et une équipe de Liverpool que l'OL n'a jamais affrontée en coupe d'Europe tout comme les Hongrois de Debrecen.