Du cinq étoiles pour commencer

  • A
  • A
Du cinq étoiles pour commencer
Partagez sur :

Onze ans que l'on avait plus vu ça. Les deux derniers champions NFL face à face pour la journée d'ouverture. Les Green Bay Packers accueillent les New Orleans Saints ce jeudi dans une affiche déjà cruciale entre deux cadors de la conférence nationale. De quoi donner le ton de la saison à venir.

Onze ans que l'on avait plus vu ça. Les deux derniers champions NFL face à face pour la journée d'ouverture. Les Green Bay Packers accueillent les New Orleans Saints ce jeudi dans une affiche déjà cruciale entre deux cadors de la conférence nationale. De quoi donner le ton de la saison à venir. "Back to football !" Les fans NFL n'attendaient plus que ça, après sept mois d'attente depuis le dernier Superbowl, et surtout de trop longues semaines marquées par le lockout et les considérations économiques. Aujourd'hui, l'heure est désormais au jeu et au retour d'une saison régulière qui s'annonce excitante, alors que beaucoup de prétendants entendent succéder aux Green Bay Packers. Comme toujours ces dernières années, c'est justement le champion qui ouvre le bal pour la rencontre d'ouverture. Et qui mieux que les New Orleans Saints, champions en 2009 et gros calibre de la Ligue, pour tester d'entrée les joueurs du Wisconsin. Les joueurs de Mike McCarthy ne comptent donc pas fanfaronner sur leur nouveau statut, comme l'a clairement indiqué le head coach en début de semaine. "On ne se présentera pas sur le terrain en se disant 'nous avons ces joueurs-là', 'nous avons gagné ça' car si nous ne sommes pas appliqués dès le début de la partie, ces éléments ne vaudront rien." D'autant plus contre une équipe comme les Saints. La ressemblance entre les deux franchises est d'ailleurs troublante. Un jeu d'attaque tonitruant, animé par deux des meilleurs quarterbacks de la Ligue et par deux trios de running backs ultra complémentaires. Les deux défenses sont aussi très réputées, ayant figuré parmi les cinq meilleures du pays l'an passé, notamment contre la passe. La différence pourrait ainsi se faire individuellement, notamment avec les renforts de cet été. Une première depuis 2000 Côté Green Bay, la principale recrue estivale est interne, avec le retour du coureur Ryan Grant, absent toute la saison dernière en raison d'une blessure à la cheville. L'ancienne star de Notre Dame devrait ainsi compléter un backfield offensif prometteur, avec son remplaçant l'année passée en playoffs, James Starks, et le jeune rookie d'Hawaii Alex Green. Lui aussi sur la touche en 2010, la faute à un genou douloureux, le tight end Jermichael Finley devrait lui aussi reprendre du service ce jeudi, à la grande joie du quarterback des champions en titre, Aaron Rodgers. Le QB a d'ailleurs aussi récupéré un nouveau "jouet" en la personne de Randall Cobb, rookie tout droit sorti de Kentucky. Défensivement, les stars sont toujours là, avec le linebacker Clay Matthews, meilleur sackeur en 2010, et le capitaine cornerback Charles Woodson. Chez les Saints, le seul gros départ de Reggie Bush (tradé à Miami) a été comblé par l'arrivée de l'ancienne mobylette de San Diego, Darren Sproles, et de l'ancien meilleur joueur universitaire, transfuge de la fac d'Alabama, Mark Ingram. Pas vraiment de quoi perdre une assise au niveau du jeu au sol, pour alterner avec l'efficacité du distributeur automatique Drew Brees. La ligne défensive a en revanche été plus que modifié, avec le renfort des deux tackle défensifs Shaun Rogers et Aubrayo Franklin, sans oublier la draft de l'ancien joueur de California Cameron Jordan. Tous les voyants sont donc au vert pour cette affiche de rêve. Une confrontation entre les deux derniers champions NFL, qui se n'était plus vue depuis l'ouverture de la saison 2000-2001, et le face-à-face entre les Saint-Louis Rams et les Denver Broncos. Le score final avait été à l'époque de 41-36 pour les Béliers, au terme d'une rencontre ô combien spectaculaire. Reste à espérer que le match de cette nuit soit du même acabit.