Du beau monde à Indian Wells

  • A
  • A
Du beau monde à Indian Wells
@ Reuters
Partagez sur :

TENNIS - De nombreuses têtes d'affiche sont au rendez-vous du tournoi californien.

TENNIS - De nombreuses têtes d'affiche sont au rendez-vous du tournoi californien. Un mois et demi après la seizième couronne de Roger Federer en Grand Chelem, le gotha du tennis masculin, et féminin aussi, s'est donné rendez-vous à Indian Wells pendant presque deux semaines. Depuis la fin janvier, les fans de la petite balle jaune n'ont eu que très peu d'occasions de s'enflammer, la plupart des meilleurs joueurs, Federer et Rafael Nadal en tête, n'ayant pas joué depuis Melbourne. Le premier Masters 1000 de la saison, disputé dans les conditions toujours assez particulières avec la chaleur et le vent, va donc permettre d'y voir plus clair sur la forme de chacun. Federer, forfait à Dubaï en raison d'une infection pulmonaire, n'a pas joué depuis Melbourne. Le n°1 mondial a néanmoins déjà prouvé par le passé qu'il était capable de très vite retrouver le rythme. Exempté de premier tour aux Etats-Unis, il devra néanmoins se méfier de son match de rentrée puisque le tirage au sort lui a réservé comme adversaire le vainqueur du match entre Gulbis et son compatriote Chiudinelli. Placé dans le quart de tableau d'Andy Roddick, le Suisse peut se réjouir de n'avoir ni Nadal, ni Novak Djokovic et ni Nikolay Davydenko sur sa route avant la finale. Gasquet pourrait rencontrer Monfils au 2e tour Plus encore que Federer, Nadal débarque en Californie sans repères. Contraint à l'abandon face à Andy Murray en quart de finale de l'Open d'Australie, la faute encore une fois à ses genoux, l'Espagnol joue pourtant gros en matière de points à Indian Wells puisqu'il s'y était imposé l'an dernier. Opposé à un qualifié pour son entrée en matière, le Majorquin espère surtout que ses genoux le laisseront tranquille sur une surface en ciment qui sollicite beaucoup les articulations. Avec pas moins de quinze des vingt meilleurs mondiaux et un tableau de 96 joueurs, Indian Wells est une véritable petite levée du Grand Chelem. Au milieu de tout ça, les Français, au nombre de dix en attendant de savoir si Vincent Millot franchira le dernier tour des qualifications, essaieront de faire parler d'eux. Ce sera le cas si Richard Gasquet se défait de Simon Greul au premier tour puisque cela promettrait un choc avec Gaël Monfils qui intéressera aussi de l'autre côté de l'Atlantique. Un autre duel 100% tricolore pourrait avoir lieu au deuxième tour car Michaël Llodra, s'il écarte un joueur issu des qualifications pour son entrée en matière, foncerait tout droit sur Jo-Wilfried Tsonga contre lequel il avait abandonné voilà quinze jours à Dubaï. Un Tsonga qui, après s'être tordu la cheville dans un match pour du beurre dimanche dernier en Coupe Davis, a également besoin de retrouver confiance.