Droits TV, c'est ouvert

  • A
  • A
Droits TV, c'est ouvert
Partagez sur :

La Ligue nationale de rugby a tenté un coup de poker au moment de présenter son nouvel appel d'offres pour les droits TV du Top 14 (et de la Pro D2), vendredi dernier. Aucun lot précis n'a été défini et les chaînes peuvent faire leurs propositions libres jusqu'au 28 janvier. Canal+ pourrait profiter de la situation pour prendre tout le monde à contre-pied et réfréner considérablement les ardeurs de la LNR.

La Ligue nationale de rugby a tenté un coup de poker au moment de présenter son nouvel appel d'offres pour les droits TV du Top 14 (et de la Pro D2), vendredi dernier. Aucun lot précis n'a été défini et les chaînes peuvent faire leurs propositions libres jusqu'au 28 janvier. Canal+ pourrait profiter de la situation pour prendre tout le monde à contre-pied et réfréner considérablement les ardeurs de la LNR. Le foot rapporte près de 21 fois plus à sa Ligue en droits TV que le rugby. Le chiffre est impressionnant, implacable, et permet surtout de constater le gigantesque fossé qui sépare encore les business entre les deux sports. La LNR a lancé son nouvel appel d'offres vendredi dernier, en se montrant volontairement offensive, mais il n'est même pas certain que le montant actuel de 32 millions d'euros ne soit pas revu à la baisse. En guise de comparaison, la LFP reçoit elle 668 millions d'euros annuels. D'après le communiqué de la Ligue nationale de rugby, "ce lancement intervient sous la forme d'une procédure de consultation ouverte qui permettra à tous les opérateurs intéressés de présenter des offres correspondant à leur positionnement et à leur stratégie, en dehors de tout contexte de lots prédéfinis." En résumé, la Ligue croit tellement à la revalorisation de son championnat qu'elle espère que les offres volontaires qui lui parviendront de la part des chaînes de télévision et autres opérateurs seront au moins supérieurs au montant actuel. "Le championnat le plus attractif au monde" pour la LNR Trois jours après avoir livré, le 24 décembre, le dossier de la consultation à une fourchette d'environ 80 "sociétés identifiées par la LNR comme susceptibles d'être intéressées", la Ligue a donc confirmé ses nouvelles intentions en délivrant un communiqué à propos de cette renégociation des droits TV, qui doit intervenir dès la saison prochaine. "Nous attendons une revalorisation significative, a confirmé le président de la LNR Pierre-Yves Revol dans les colonnes des Echos. La détermination des responsables des clubs est forte." Mais le doute ne porte pas sur la motivation des présidents, qui seraient évidemment ravis de pouvoir disposer de nouvelles rentrées financières. Revol l'expliquait déjà il y a un an, interrogé par Le Figaro: "Il est indispensable que les droits télé soient rehaussés de façon significative. Aujourd'hui, entre le football et le rugby, le ratio d'audience est de 1 à 2,5 mais les droits sont d'un rapport de 1 à 20." La deadline a été fixée par la LNR au 28 janvier, mais Canal+ pourrait bien être seul sur les rangs - puisqu'Orange Sport cherche un repreneur d'ici 2012 sous peine de fermeture - et n'aurait pas vraiment intérêt à percer le plafond. Pourtant, la Ligue l'assure, "le Top 14 Orange est considéré aujourd'hui comme le championnat de rugby de clubs le plus attractif au monde". Mais en France, pour l'instant, le marché ne suit pas.