Drogba, héros malheureux

  • A
  • A
Drogba, héros malheureux
Partagez sur :

Malmené par une équipe de Tottenham délicate à aborder ces dernières semaines, Chelsea a arraché le point du match nul à White Hart Lane, dimanche, lors de la 17e journée de Premier League (1-1). Après l'ouverture du score de Pavlyuchenko, c'est un Drogba entré à la pause qui a permis aux Blues de ne pas sombrer dans ce derby londonien, avant de manquer le penalty de la gagne dans le temps additionnel...

Malmené par une équipe de Tottenham délicate à aborder ces dernières semaines, Chelsea a arraché le point du match nul à White Hart Lane, dimanche, lors de la 17e journée de Premier League (1-1). Après l'ouverture du score de Pavlyuchenko, c'est un Drogba entré à la pause qui a permis aux Blues de ne pas sombrer dans ce derby londonien, avant de manquer le penalty de la gagne dans le temps additionnel... Depuis la saison passée, les Tottenham-Chelsea ont retrouvé leur piment d'antan, cette odeur de soufre que seuls les grands chocs dégagent. Les Spurs ayant redoré leur blason, l'animosité quasi palpable que les deux clubs londoniens se portent a redoublé d'intensité, laissant augurer un rendez-vous électrique ce dimanche alors que les deux formations affichent une trajectoire diamétralement opposée ces dernières semaines. Comble de l'ironie, c'est donc en outsider que les Blues se présentaient sur la pelouse de leurs voisins honnis en cette 17e levée de Premier League. Carlo Ancelotti ne le niait pas, mais voyait dans cette rencontre "une opportunité de relance", d'autant que Lampard, véritable emblème des Blues, faisait à cette occasion sa rentrée. Sur le banc en début de rencontre, l'intéressé partageait alors l'impatience d'un Drogba ménagé au coup d'envoi, quatre jours après sa poussive prestation marseillaise. Et sans ces deux pièces maîtresses, Chelsea avait bien du mal à redresser la barre. Malgré une bonne volonté évidente, notamment incarnée par les remuants Malouda et Kalou, le champion sortant se laissait très vite surprendre. Lancé en position de hors-jeu, Defoe trouvait un Pavlyuchenko bien libre de ses mouvements et impitoyable avec Cech (1-0, 15e). Sevrés de victoire en championnat depuis quatre levées et devancés par leurs plus sérieux rivaux au classement, les Blues accusaient d'abord le coup, mais se faisaient violence pour repartir de l'avant, sans doute conscients de la gravité de leur situation. Sous l'impulsion notamment d'un Drogba lâché dans l'arène après le repos, Chelsea, dès lors plus percutant, finissait par refaire son retard au tableau d'affichage, tandis que l'Eléphant décochait une puissante frappe qui poussait Gomes à la faute de main (1-1, 70e). Drogba, du rire aux larmes Drogba-Gomes, le duel se poursuivait jusqu'au dénouement de la partie, et l'Ivoirien offrait bien malgré lui au portier brésilien l'opportunité de se rattraper. Coupable d'une faute grossière sur Ramires, Gomes concédait aux visiteurs une véritable balle de match dans le temps additionnel. Un penalty indiscutable que Drogba soufflait à un Lampard entré en jeu quelques minutes auparavant. Las pour Chelsea, l'ancien Marseillais voyait son tir repoussé par le géant des Spurs, au prix d'une belle horizontale synonyme de partage des points (1-1). Un résultat qui ne fait évidemment pas les affaires des Blues, quatrièmes désormais de la Premier League derrière City, Arsenal et Manchester United. Ces deux dernières équipes, qui se disputeront les commandes du championnat lundi soir, ayant du reste un et deux matches de moins au compteur. Et pendant ce temps, Tottenham, invaincu dans le royaume depuis le 6 novembre et brillamment qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions, continue de nourrir ses ambitions.