Drogba est frustré

  • A
  • A
Drogba est frustré
Partagez sur :

Poussé sur le banc depuis l'arrivée de Fernando Torres, Didier Drogba trépigne d'impatience, alors que Chelsea semble en fin de cycle. L'équipe d'Ancelotti retrouve Manchester United mardi, pour une rencontre en retard de la 18e journée qui vaut très cher. Prévue en décembre, cette rencontre promettait d'être un sommet, mais ressemble aujourd'hui à une bouée de sauvetage pour les Blues. Et pour Drogba ?

Poussé sur le banc depuis l'arrivée de Fernando Torres, Didier Drogba trépigne d'impatience, alors que Chelsea semble en fin de cycle. L'équipe d'Ancelotti retrouve Manchester United mardi, pour une rencontre en retard de la 18e journée qui vaut très cher. Prévue en décembre, cette rencontre promettait d'être un sommet, mais ressemble aujourd'hui à une bouée de sauvetage pour les Blues. Et pour Drogba ? L'ère Torres est-elle compatible avec celle de Drogba ? Ça ne saute pas aux yeux de Carlo Ancelotti, qui mise très clairement sur l'international espagnol au détriment de l'Ivoirien. Le résultat n'est pas probant, mais on ne dépense pas 58 millions d'euros sans s'entêter un minimum ! Même à Chelsea. Le club de Roman Abramovich a pensé à demain en engageant l'ancien attaquant de l'Atletico, il ne compte pas s'arrêter là et ça a déjà des conséquences. Même si de toute part, le renfort de Torres apparaît comme un gros plus - "Chelsea est devenu encore plus dangereux. Le trio Drogba, Anelka et Torres représente un réel danger", estimait Wenger dans les colonnes du Sun - il semble tout de même très compliqué de les faire cohabiter tous les trois en même temps. Et le premier à trinquer se nomme Didier Drogba. On a longtemps polémiqué sur son association avec un Anelka poussé sur les côtés, cette fois, il est le perdant de l'histoire. "Fernando apprend à jouer avec l'équipe, et il a bien mieux joué que face à Liverpool. Je l'ai remplacé pour bénéficier du rythme et de la puissance de Drogba. Ils peuvent jouer ensemble mais, sur quelques rencontres, on doit utiliser davantage la profondeur du terrain, comme on l'a fait lundi en deuxième période", expliquait Carlo Ancelotti devant les caméras de la BBC après le match nul concédé à Fulham (0-0). La profondeur pour la vitesse de Torres combinée à la puissance de Drogba, avec évidemment leur sens du but, c'est alléchant. Mais virtuel... MU a filé, Chelsea a coincé Il n'y a pas si longtemps, songer à voir l'Eléphant sur le banc aurait fait sourire. Mais en ce début d'année, le sourire est amer pour un Drogba que la presse britannique envoie déjà loin de Londres la saison prochaine, certains pointant l'OM comme destination possible. L'attaquant découvre en tout cas une situation de remplaçant qui ne lui convient évidemment pas. Drogba aurait menacé de quitter le club en fin de saison, si la donne n'évolue pas rapidement. C'est effectivement une possibilité à prendre en considération. Toujours est-il que ce Chelsea-Manchester sera un nouvel indicateur des forces en présence. Et pour les Blues, les voyants ne sont pas tous au vert. Si au mois de décembre, Ferguson avait qualifié ce duel de "match le plus important de la saison", ce n'est plus le cas dans la mesure où l'écart entre les deux équipes est passé de 3 à 15 points ! Le dernier adversaire des Mancuniens se nomme désormais Arsenal. Entre temps, la machine à scorer du début de saison - 21 buts sur les cinq premières journées - s'est grippée et Chelsea compte déjà sept revers, soit le plus grand nombre de défaites en une saison depuis l'arrivée de Roman Abramovich. Dans ces conditions, il convient de se raccrocher à toutes les certitudes. Comme le fait que Chelsea soit invaincu à domicile face à Manchester United depuis huit matches, ou encore que Fernando Torres a inscrit trois buts lors des quatre dernières confrontations avec les Red Devils. Les statistiques n'ont cependant plus de sens au début d'un match et face à des Mancuniens en pleine réussite, Chelsea aura besoin de toute sa force de frappe pour exister. Drogba, plus qu'un autre, en est convaincu.