Drogba, enfin... mais en vain

  • A
  • A
Drogba, enfin... mais en vain
Partagez sur :

Muet depuis le 24 janvier dernier en championnat, Didier Drogba a retrouvé ce samedi le chemin des filets sur la pelouse de Stoke City, lors de la 31e journée de Premier League. Un but qui n'a pas suffi (1-1). Les Blues, troisièmes, n'ont que deux points d'avance sur Manchester City, hôte de Sunderland dimanche.

Muet depuis le 24 janvier dernier en championnat, Didier Drogba a retrouvé ce samedi le chemin des filets sur la pelouse de Stoke City, lors de la 31e journée de Premier League. Un but qui n'a pas suffi (1-1). Les Blues, troisièmes, n'ont que deux points d'avance sur Manchester City, hôte de Sunderland dimanche. Titulaire et buteur. Deux qualificatifs que Didier Drogba avait du mal à associer à son nom depuis l'arrivée à Chelsea de Fernando Torres lors du mercato hivernal. Souvent relégué sur le banc de touche malgré les performances décevantes de l'attaquant espagnol, au point que les médias anglais lui ont prêté des envies d'ailleurs en fin de saison, l'international ivoirien a retrouvé la lumière ce samedi après-midi sur la pelouse de Stoke City. Une libération. Mais son but, le premier depuis le 24 janvier et un carton à Bolton (4-0) lors de la 24e journée de Premier League, n'a pas été suffisant pour les Blues. Tout juste leur a-t-il permis d'égaliser au Britannia Stadium (1-1). Difficile pour l'ancien attaquant de l'OM d'avoir le sourire dans ces conditions même si sa tête plongeante, sur un excellent service de Nicolas Anelka peu après la demi-heure de jeu (33e), a prouvé qu'il avait toujours l'instinct du buteur. Avec un poil de réussite ou d'adresse en plus, il aurait même pu en marquer un ou deux de plus puisqu'il a touché du bois à deux reprises. Un regret qui s'ajoute, pour Chelsea, à celui d'un début de match complètement manqué qui a permis à Stoke City d'ouvrir le score très rapidement grâce à Jon Walters, d'un tir enroulé après avoir éliminé Michael Essien (8e). Au classement, ce nouveau partage des points n'arrange pas les hommes de Carlo Ancelotti, qui conservent bien sûr la troisième place du championnat mais s'exposent sérieusement au retour de Manchester City. Les Citizens, qui recevront Sunderland dimanche, n'ont effectivement que deux longueurs de retard.