Drogba aura le diable au corps

  • A
  • A
Drogba aura le diable au corps
Partagez sur :

Mis sur le banc à l'arrivée de Fernando Torres, Didier Drogba a retrouvé le chemin des filets ce week-end à Stoke City (1-1). L'Ivoirien attend plus que quiconque le quart de finale de Ligue des champions fratricide face à Manchester United ce mercredi. En 2008, l'ancien Marseillais avait été expulsé lors de la finale face aux Red Devils à quatre minutes d'une séance de tirs au but fatale aux Blues...

Mis sur le banc à l'arrivée de Fernando Torres, Didier Drogba a retrouvé le chemin des filets ce week-end à Stoke City (1-1). L'Ivoirien attend plus que quiconque le quart de finale de Ligue des champions fratricide face à Manchester United ce mercredi. En 2008, l'ancien Marseillais avait été expulsé lors de la finale face aux Red Devils à quatre minutes d'une séance de tirs au but fatale aux Blues... Plus de six cents. Voilà le nombre de minutes qu'a dû attendre Didier Drogba pour retrouver le chemin des filets, une émotion perdue depuis le 24 janvier dernier et une réalisation à Bolton (4-0). Depuis, naviguant entre le banc de touche en tant que doublure d'un Fernando Torres souvent erratique sur le terrain et des titularisations décevantes, l'Ivoirien âgé de 33 ans n'avait plus marqué le moindre but. Un passage à vide qu'il avait déjà connu sur une période plus courte, le mois de novembre s'étant soldé par une seule réalisation (contre le Spartak Moscou en Ligue des champions, 4-1) en six titularisations et une entrée en jeu. Inquiète, la presse d'Abidjan avait alors révélé son passage chez un marabout, recommandé par l'agent de l'ancien Marseillais... Et Didier Drogba avait marqué dès le 4 décembre face à Everton (1-1) ! Cinq mois plus tard, l'attaquant révélé à Guingamp ne réalise certes pas sa meilleure saison chez les Blues. Mais avec dix réalisations en championnat, il reste la meilleure gâchette du club londonien sur la scène nationale, loin de son maigre but inscrit en Ligue des champions, à six unités de Nicolas Anelka. Le Français est toutefois le meilleur allié de Drogba dans sa quête d'une place de titulaire. Plus à l'aise qu'avec Torres, Anelka combine mieux avec son compère. Son centre samedi conclu par une tête plongeante de l'Ivoirien en est la meilleure illustration. Chasser les rumeurs de déclin Une aide de poids pour s'imposer aux yeux de Carlo Ancelotti comme la solution première pour défier les Red Devils mercredi à Stamford Bridge, en quarts de finale aller de la C1. Car les statistiques ne plaident pas forcément en sa faveur... Drogba est à l'aise contre les clubs anglais en Ligue des champions (quatre buts en six matches contre Liverpool entre 2007 et 2009, en quarts et en demie) ? Torres l'est encore plus puisqu'il a marqué à chaque confrontation sous le maillot de Liverpool (contre Arsenal et Chelsea en 2008, encore face aux Blues en 2009). L'avantage pourrait donc être psychologique, Drogba ayant plus que tout envie de gommer son expulsion en finale de la compétition en 2008 face à ces mêmes Red Devils. Exclu à la 116e minute sous la pluie moscovite, Drogba avait vu les siens échouer à un souffle d'une première consécration dans la plus prestigieuse des compétitions européennes. Ancelotti a beau refuser de parler de "revanche" au sujet d'une finale alors dirigée par un de ses prédécesseurs, Avram Grant, les malheureux de Moscou, comme Terry et Anelka qui avaient manqué leurs tirs au but, pensent sans doute différemment. Jugé sur le déclin, souvent annoncé partant à la fin de la saison, Drogba ne pourrait offrir meilleur cadeau aux supporters des Blues qu'une belle revanche et une place en demi-finale. D'autant que le public de Stamford Bridge est habitué à voir triompher les siens puisque Sir Alex Ferguson et ses troupes ne se sont plus imposés sur la pelouse londonienne depuis neuf ans !