Douillet: "Riner a touché la perfection"

  • A
  • A
Douillet: "Riner a touché la perfection"
Partagez sur :

Personne d'autre que David Douillet ne pouvait remettre cette 5e médaille mondiale à Teddy Riner. Le double champion olympique en a profité pour tenter de convaincre le Guadeloupéen de rester au moins 3 olympiades et assure qu'il a les moyens de les remporter. Pour Douillet, Riner, qu'il considère avoir beaucoup progressé, a tout simplement touché la perfection ce samedi à Bercy.

Personne d'autre que David Douillet ne pouvait remettre cette 5e médaille mondiale à Teddy Riner. Le double champion olympique en a profité pour tenter de convaincre le Guadeloupéen de rester au moins 3 olympiades et assure qu'il a les moyens de les remporter. Pour Douillet, Riner, qu'il considère avoir beaucoup progressé, a tout simplement touché la perfection ce samedi à Bercy. Qu'avez-vous dit à Teddy Riner en lui remettant sa médaille ? Je lui ai dit que j'étais très fier de lui, comme doit l'être tout son entourage. J'ai essayé de lui faire promettre qu'il allait faire encore 3 Olympiades, sous-entendu qu'il remporte trois titres olympiques, c'est un minimum parce qu'il en a les capacités. Il a raison de dire chaque chose en son temps mais en réalité son potentiel est tel qu'il en a les moyens et qu'il doit le faire. Avez-vous suivi toute sa journée ? Non, malheureusement je ne suis arrivé que pour les phases finales mais j'ai rattrapé mon retard en regardant les vidéos et je dois dire que sa journée a été exemplaire. C'est l'état de grâce que l'on peut avoir dans une carrière d'athlète où tout vous réussit, vous n'êtes jamais en danger et à la limite quand ça se termine vous vous dites : « déjà, je suis à peine fatigué ». Cela veut dire que tout a fonctionné. J'ai vu qu'il avait bien progressé, il est beaucoup plus précis techniquement, précis au kumikata et donc redoutablement efficace. Comment avez-vous vécu ces Mondiaux? J'ai un petit pincement pour les hommes car à part Teddy et Ugo Legrand, c'est l'arbre qui cache la forêt. On aurait aimé, surtout maintenant qu'il y a 2 titulaires par catégories avoir plus de médailles. Les Japonais ont montré que c'était réalisable. En revanche, chez les filles, il n'y a rien à dire, trois titres, c'est magnifique. Le judo français se porte bien, à un an des JO c'est très bien. Si on pouvait avoir la même chose à Londres, on serait tous très contents. "Un combat contre lui ? Je pars en courant" Pensez-vous qu'il sera champion olympique? Il n'aimerait pas que je réponde et il aurait raison, c'est toute l'humilité et cette fraîcheur qu'il doit conserver pour être champion olympique. Quand on gagne, il faut oublier en permanence ce qu'on a fait pour conserver cette fraîcheur et cette envie, conserver une humilité d'écoute et d'apprentissage pour continuer à progresser et à gagner. Et ce n'est pas facile. Avez-vous envie qu'il devienne le plus titré? Non seulement j'en ai envie mais il faut qu'il le soit. Ce serait un crève-coeur, par rapport à son potentiel, qu'il n'y arrive pas. Ce serait terrible. Il a déjà le record des titres mondiaux et il peut aller encore plus haut, il peut avoir le record des titres olympiques car c'est un surdoué. Il a démarré très jeune et il est hyper fort, on a la chance qu'il soit dans notre équipe de France, c'est top. C'est une chance d'avoir un aussi beau champion français. Si ça n'arrivait pas je serai déçu. Comment qualifiez-vous ce 5e titre Il a touché la perfection, très clairement. C'est beau ! Voyez-vous un profil de judoka lui tenir tête? Oui parce que tout le monde peut tenir tête à tout le monde. Un jour on peut être moins bien, fatigué et se faire accrocher au premier ou au deuxième tour, ça peut arriver n'importe quand dans une carrière. On a vu des grands champions dominer une catégorie et se faire battre par un inconnu parce qu'ils l'avaient négligé en pensant aux tours suivants où ils auraient rencontré des cadors. Ça peut arriver très vite, c'est pour ça qu'il faut garder la tête froide et rester humble. Mais s'il en est à son 5e titre c'est qu'il connaît déjà cette mécanique. Si on vous propose un combat exhibition contre Riner, que répondez-vous ? Aujourd'hui ? Je pars en courant !