Dortmund, une valse en deux temps

  • A
  • A
Dortmund, une valse en deux temps
Partagez sur :

Dortmund, qui recevait Hambourg vendredi soir en match avancé de la 12e journée de Bundesliga, n'a pas laissé passer l'occasion de creuser l'écart en tête du championnat allemand. Après une première période poussive, le Borussia a accéléré après la pause pour finalement s'imposer (2-0). La jeunesse de Dortmund continue de danser sur la Bundesliga.

Dortmund, qui recevait Hambourg vendredi soir en match avancé de la 12e journée de Bundesliga, n'a pas laissé passer l'occasion de creuser l'écart en tête du championnat allemand. Après une première période poussive, le Borussia a accéléré après la pause pour finalement s'imposer (2-0). La jeunesse de Dortmund continue de danser sur la Bundesliga. Une dixième rugissante. La jeune équipe de Dortmund a prouvé, à l'occasion de ce match avancé de la 12e journée de Bundesliga, a prouvé que le costume de leader qui lui colle à la peau depuis plusieurs semaines maintenant ne taillait pas trop grand, et qu'il pourrait bien rester sur leurs épaules quelques temps encore. Cette nouvelle victoire, la dixième en douze matches, l'aura démontré aux yeux de tout un pays passionné, qui trouve en l'équipe de Jürgen Klopp un fort joli prolongement de son étendard, la NationalMannschaft entraînée par Joachim Löw. Si le raccourci semble facile, il est avant tout évident. Car comment ne pas penser au récent troisième de la Coupe du monde en regardant jouer cette équipe jeune, insouciante, portée vers l'offensive ? Joachim Löw lui-même, sélectionneur de l'équipe d'Allemagne, y a trouvé des similitudes, puisqu'il vient d'appeler trois des jeunes pousses du Borussia, Hummel, Grosskreutz et Götze. Trois joueurs titulaires vendredi soir face à Hambourg, pour un match encore une fois bien négocié par les joueurs locaux. Une seconde période à sens unique Pourtant, la première période laisse place à quelques interrogations. L'intensité, l'envie d'aller de l'avant ne sont pas présents au cours de ces 45 premières minutes, et l'on se dit alors que, peut-être, la pression inhérente au leader du championnat va peser sur les épaules d'une équipe de 23 ans de moyenne d'âge. Hambourg n'en profite pas, et ne parvient pas à cadrer la moindre frappe au but de Weindenfeller, tranquille. Mais Dortmund n'y est pas non plus vraiment, et c'est sur un score nul et vierge que les deux équipes regagnent les vestiaires. Le discours de Jürgen Klopp, durant la mi-temps, va visiblement rapidement porter ses fruits. Dès la 49e minute, Piszcek s'arrache sur la droite, il adresse un centre ne retrait parfait repris par du plat du pied par Shinji Kagawa. La réussite choisit son camp sur cette action, puisque la frappe du Japonais est déviée et trompe Jaroslav Drobny, pris à contre-pied. Kagawa inscrit là son sixième but de la saison, et lance idéalement ses coéquipiers. Il n'y aura en fait pas de suspense au cours de ce second acte, car la maîtrise du Borussia va être quasiment totale. Le Bayern à quinze points L'allant retrouvé des hommes de Jürgen Klopp va trouver récompense à la 70e minute, sur une action estampillée Borussia : Kagawa lance Götze sur la droite, le jeune talent accélère, entre dans la surface et centre pour Grosskreutz au second poteau. L'angle est fermé pour le néo-international, mais il remet intelligemment en retrait pour Barrios, qui n'a plus qu'à placer un plat du pied imparable à bout portant. 2-0, Dortmund s'impose sur le même score que la semaine précédente face à Mayence. Et la première frappe cadrée du HSV, à la 90e minute, n'y changera évidemment rien. L'espoir des 16 clubs qui observaient attentivement cette rencontre sont déçus, le Borussia s'envole en tête du championnat. Mayence, deuxième du classement, est déjà relégué à sept points, avec un match en moins. Et après douze journées, le Bayern Munich, champion en titre, accuse pour sa part un retard de quinze points. Un gouffre, qui sera bien difficile à combler face à des jeunes loups aussi affamés.