Dortmund fait un pas de plus

  • A
  • A
Dortmund fait un pas de plus
Partagez sur :

Après deux résultats défavorables de rang, le Borussia Dortmund a repris sa marche en avant, samedi, en dominant Hanovre dans le cadre de la 28e journée de Bundesliga (4-1). Une victoire qui permet au BVB de conserver sa marge de sept points d'avance sur Leverkusen en tête du championnat, le Bayer ayant eu raison de Kaiserslautern dans le même temps (0-1). Le Bayern de son côté retrouve le podium en tombant M'Gladbach (1-0).

Après deux résultats défavorables de rang, le Borussia Dortmund a repris sa marche en avant, samedi, en dominant Hanovre dans le cadre de la 28e journée de Bundesliga (4-1). Une victoire qui permet au BVB de conserver sa marge de sept points d'avance sur Leverkusen en tête du championnat, le Bayer ayant eu raison de Kaiserslautern dans le même temps (0-1). Le Bayern de son côté retrouve le podium en tombant M'Gladbach (1-0). Voilà une réaction de champion ! Alors que Mirko Slomka, l'entraîneur de Hanovre, voyait dans le Borussia un énorme ballon de baudruche "en train de se dégonfler", en voulant pour preuve le seul point pris par Dortmund lors des deux précédentes levées de championnat, le BvB a répliqué avec aplomb ce samedi. 4-1, le score est à peine sévère pour un HSV 96 qui a pourtant eu le mérite d'ouvrir le score, par Abdellaoue, peu avant l'heure de jeu. Dans le dernier tiers de la partie, les Borussen ont en effet connu une poussée de réalisme fatale à leurs visiteurs. Un sursaut d'orgueil concrétisé par les incontournables Götze, Barrios - à deux reprises - et Grosskreutz, pour un succès des plus précieux. Derrière les hommes de Jürgen Klopp en effet, ceux de Jupp Heynckes ne trainent pas. Opposé ce week-end à une équipe de Kaiserslautern qui n'avait plus perdu depuis cinq matches, le Bayer a acquis l'essentiel, trouvant la faille sur le tard, certes, mais voyant la persévérance de Sam enfin récompensée, à l'entrée dans le dernier quart d'heure (0-1). Ce pour une sixième victoire en sept levées qui maintient néanmoins Leverkusen à sept longueurs du leader jaune et noir. Autant dire un gouffre à six actes de la fin des débats désormais. Dans un récent passé, la Bundesliga a bien connu quelques improbables renversements, comme ce sacre de Stuttgart en 2007 alors que Schalke 04 comptait quatre point de plus à quatre journées du verdict ou, plus significatif encore, ce scénario mémorable et cruel qui en 2002 vit le Bayer s'écrouler au profit de Dortmund en dépit d'une avance de cinq unités à trois levées du but. Seulement cette année, l'impétueuse jeunesse du Borussia semble avoir le ressort nécessaire pour aller au bout de sa folle épopée. D'autant que Leverkusen, son dernier rival présumé, doit encore opérer un périlleux déplacement à l'Allianz-Arena, dans quinze jours. Bayern-Bayer, dans ce choc résidera sans doute l'ultime espoir pour les Munichois d'arracher un billet direct pour la Ligue des champions en fin d'exercice. Ce samedi, les Bavarois n'ont pas forcément convaincu mais ont accompli leur devoir devant Moenchengladbach, dominant la lanterne rouge sur la plus petite des marges grâce à un but de Robben dans le dernier quart d'heure de jeu (1-0). Un triomphe modeste qui vaut aux troupes de Louis van Gaal de déloger Hanovre de la troisième marche du podium, mais en restant à sept points du premier dauphin. La C1 est encore loin d'être acquise pour les Ribéry et consorts.