Dortmund, champion pour de bon !

  • A
  • A
Dortmund, champion pour de bon !
Partagez sur :

Neuf ans après son dernier sacre en Bundesliga, Dortmund a reconquis le titre de champion d'Allemagne, le septième de son histoire. Le Borussia a dominé ce samedi, lors de la 32e journée, une équipe de Nuremberg impuissante (2-0) et profité du faux pas de Leverkusen sur la pelouse de Cologne (0-2) pour compter huit points d'avance en tête du classement.

Neuf ans après son dernier sacre en Bundesliga, Dortmund a reconquis le titre de champion d'Allemagne, le septième de son histoire. Le Borussia a dominé ce samedi, lors de la 32e journée, une équipe de Nuremberg impuissante (2-0) et profité du faux pas de Leverkusen sur la pelouse de Cologne (0-2) pour compter huit points d'avance en tête du classement. Il n'y avait plus trop de suspense. Malgré le timide retour ces dernières semaines de Leverkusen, son dauphin au classement, Dortmund avait accumulé tellement d'avance lors d'une première moitié de saison record qu'il ne pouvait pas lui arriver grand-chose dans la course au titre. Un titre que le Borussia a remporté en toute logique, lors de la 32e journée du championnat, au terme d'une rencontre face à Nuremberg qui n'a pas été la plus compliquée de leur exercice (2-0). Cela faisait neuf ans que le peuple jaune attendait ça. Neuf ans à espérer que le club de la Ruhr redevienne fidèle au standing que sa victoire en finale de la Ligue des champions en 1997 lui avait conféré. Vu l'état de liesse dans les tribunes du Signal Iduna Park et sur la pelouse à l'issue du match, en ce samedi ensoleillé, les supporters borussen doivent se dire que ce septième titre dans l'histoire du club, obtenu à deux journées de la fin sans qu'il n'y ait rien à redire, valait vraiment le coup de patienter. Novakovic crucifie le Bayer Tout s'est joué assez rapidement contre une équipe de Nuremberg impuissante, étouffée par le gros pressing des joueurs de Jurgen Klopp. Après une demi-heure d'intense domination, Dortmund est parvenu à ouvrir le score grâce à Barrios, en embuscade après une belle frappe rasante de Götze repoussée par le gardien adverse (1-0, 32e). Et juste avant la pause, le Borussia a plié l'affaire en doublant la mise, Lewandowski profitant d'une erreur de placement d'un défenseur sur un long ballon aérien pour surgir dans son dos et venir lober Schafer (2-0, 43e). Mais il a fallu attendre l'heure de jeu pour que les tribunes se soulèvent. Car de son côté, le Bayer avait encore un mince espoir de titiller le Borussia s'il s'imposait. Le problème, c'est que les partenaires de Ballack ont pris l'eau à Cologne, Novakovic crucifiant la défense de Leverkusen à deux reprises (67e, 82e) et offrant, du même coup, le titre à une équipe de Dortmund qui n'avait pas vraiment besoin de ça. Ce sacre, amplement mérité vu la magnifique saison réalisée par le BVB, peut en appeler d'autres dans un futur proche puisque l'effectif dessiné par Jurgen Klopp à son arrivé au club, à l'été 2008, possède encore une belle marge de progression.