Donnadieu: "Une grande fierté"

  • A
  • A
Donnadieu: "Une grande fierté"
Partagez sur :

Voici les réactions des principaux acteurs de la finale des playoffs de Pro B, remportée samedi après-midi à Bercy par Nanterre aux dépens de Dijon (73-60).

Voici les réactions des principaux acteurs de la finale des playoffs de Pro B, remportée samedi après-midi à Bercy par Nanterre aux dépens de Dijon (73-60). Pascal Donnadieu (entraîneur, Nanterre) "On a gagné notre billet pour la Pro A le 30 avril, et la finale était le 11 juin. Donc ce n'était pas toujours facile de se remotiver, même s'il y avait la carotte de Bercy. On a essayé de hausser notre niveau de jeu défensif, sans perdre nos repères offensifs. Et finalement, les joueurs ont trouvé les ressources pour aller jusqu'au 11 juin. C'est l'aboutissement d'une saison quasiment parfaite. Savourons ces moments-à avant, sans doute, de vivre une saison plus compliquée l'an prochain." "C'est une grande fierté. On faisait partie des outsiders en début de saison, on a fait le pari de garder neuf joueurs sur onze. C'est plus facile de reconstituer le puzzle quand il ne manque que deux pièces. Maintenant, la Pro A, c'est un autre monde. On va essayer d'avoir l'équipe la plus compétitive. Déjà, on a gardé six joueurs et on discute encore avec deux autres (Will Daniels et Nate Carter, ndlr). On s'accrochera à nos valeurs. Pour l'instant, on guette les opportunités, des jeunes joueurs qui veulent se relancer, qui sont en déficit de confiance. On ne sera pas frileux pour mettre des jeunes joueurs, français s'il le faut, sur le terrain." Nate Carter (intérieur, Nanterre) "Je suis très honoré de faire partie de cette équipe. Ça fait deux ans qu'on joue ensemble. Ceux qui sont arrivés cette saison, Passave-Ducteil et Daniels, étaient les recrues parfaites. Après avoir validé la montée, c'était un peu difficile de préparer ce match mais le coach nous a reconcentrés sur l'objectif. Il y a eu des hauts et des bas mais on y est arrivé. Les intérieurs dijonnais étaient solides mais on a fait un gros travail, tous ensemble, en équipe. [....] Maintenant la Pro A, c'est un gros challenge qui nous attend. Mais nous sommes des challengers. Il y a de vrais compétiteurs dans cette équipe." Borg: "Il fallait montrer autre chose" David Melody (arrière, Dijon) "C'est une finale perdue donc on est déçu. On n'a pas été en mesure de remporter ce titre. Bien sûr, il y a quand même de la satisfaction parce qu'on jouera en Pro A la saison prochaine, et que c'est l'objectif numéro un en début de saison. Mais ce titre, ça aurait été la cerise sur le gâteau. Malheureusement, il n'y en a pas. [...] Ils étaient bien en place, on n'a pas réussi à les faire douter. Je pense qu'il y a eu un relâchement samedi dernier, quand on a appris qu'on montait (après la qualification de Nanterre pour la finale, ndlr). On a une équipe jeune qui ne sait peut-être pas forcément comment se remobiliser pour des événements comme ça." Jean-Louis Borg (entraîneur, Dijon) "Préparer ce match n'a pas été plus compliqué que ça en termes de motivation. On sait qu'il n'y a que les titres qui restent. Après, dans le contenu, il fallait montrer autre chose contre cette équipe de Nanterre. On a été outrageusement dominé dans le secteur intérieur. Notre pourcentage de réussite n'a pas été bon, mais c'est surtout dans l'impact, dans la dureté défensive, qu'on a été en difficulté dès le début du match. On n'a jamais su trouver un joueur capable de tirer l'équipe vers le haut. Nanterre a été meilleure que nous. On a un peu subi le même contrecoup qu'eux quand ils ont appris qu'ils montaient en Pro A. Après, bien sûr qu'on est satisfait. Si j'avais fait le choix de venir à Dijon, c'était pour remonter dès la première année. Mais on est des compétiteurs, on aurait aimé mieux finir."