Donald, le titre et le trône

  • A
  • A
Donald, le titre et le trône
Partagez sur :

Carton plein pour Luke Donald dimanche à Wentworth. En tête du PGA Championship depuis le premier jour, l'Anglais a tenu bon jusqu'au bout, malgré la charge finale de Lee Westwood, pour finalement s'imposer en playoff face à son compatriote. Une victoire qui lui permet de déloger ce dernier de la première place mondiale. A noter la belle quatrième place de Raphaël Jacquelin.

Carton plein pour Luke Donald dimanche à Wentworth. En tête du PGA Championship depuis le premier jour, l'Anglais a tenu bon jusqu'au bout, malgré la charge finale de Lee Westwood, pour finalement s'imposer en playoff face à son compatriote. Une victoire qui lui permet de déloger ce dernier de la première place mondiale. A noter la belle quatrième place de Raphaël Jacquelin. Le circuit européen et le PGA Championship ne pouvaient rêver meilleur scénario pour leur promotion. Imaginez, les deux meilleurs de la planète à l'heure actuelle, le n°1 mondial Lee Westwood et son pressant dauphin Luke Donald, engagés à Wentworth, siège de l'instance européenne et théâtre de ce tournoi qui reste l'un des plus courus de l'année, dans un duel fratricide pour la victoire et accessoirement la première place mondiale. Un face-à-face à ce point serré que 72 trous n'auront pas suffi pour départager les deux hommes, contraints de prendre une nouvelle fois le départ du trou n°18 pour un playoff d'une rare intensité. Pourtant solide sur ce par 5 toute la semaine (un birdie et trois pars en quatre tours), Westwood a fini par craquer, égarant d'abord son drive au milieu d'une foule massive puis son coup d'approche dans l'eau où se noieront sa balle et ses dernières illusions. Sa charge dominicale (68), plombée par un vilain bogey au 16 où son adversaire réussira lui un birdie pour rester en vie, restera vaine. Auteur d'une entame de tournoi spectaculaire (64) avant de serrer le jeu (72, 72, 70), Donald, troisième en 2008 et deuxième en 2010, a tenu bon jusqu'au bout pour signer sa deuxième victoire de l'année. Un succès autour duquel il tournait depuis fin février, signant pas moins de sept Tops 10 consécutifs dont une nouvelle deuxième place le week-end dernier en Espagne, qui lui offre la première place mondiale aux dépens de Westwood. A 33 ans, Donald, l'indiscutable leader du circuit européen (plus de 2,5 millions d'euros de gains en seulement cinq apparitions), devient le quinzième joueur depuis 1986 à s'asseoir sur ce trône tant convoité, une consécration méritée malgré l'absence de Majeur à son palmarès. Qu'importe, l'Anglais savoure et l'Angleterre pavoise, Simon Dyson lui offrant un premier triplé à Wentworth depuis 1974. Cinquième à l'entame du dernier tour, Raphaël Jacquelin aura finalement échoué au pied du podium pour partager la quatrième place avec l'Australien Marcus Fraser et l'Irlandais Shane Lowry. Une nouvelle place d'honneur qui permet au Lyonnais, seul vainqueur français depuis le début de la saison, de se hisser au 15e rang de la hiérarchie européenne.