Domenech VS FFF : un accord en août ?

  • A
  • A
Domenech VS FFF : un accord en août ?
Le combat juridique entre la FFF et Raymond Domenech pourrait prendre fin plus tôt que prévu.@ REUTERS
Partagez sur :

FOOT - Noël Le Graët veut éviter d’aller au bout de la procédure aux Prud’hommes.

Le nouveau "boss" de la Fédération française de football (FFF) est bien décidé à tourner la page "Domenech". Noël Le Graët a indiqué mercredi qu'il espérait trouver "une solution définitive" début août avec l’ancien coach des Bleus pour éviter d'aller au bout de la procédure de licenciement aux Prud'hommes.

Quelle indemnité pour Domenech ?

Noël Le Graët a été élu le mois dernier à la tête de la 3F. A peine intronisé, le successeur de Fernand Duchaussoy n’a pas envie de traîner. "J’ai reçu Domenech", a-t-il expliqué mercredi à l'issue d'un comité exécutif de la Fédération. "Je suis président de la Fédération et il faut qu'il (Domenech) considère qu'il a été salarié de la FFF. Je ne suis pas prêt à satisfaire toutes les fantaisies d'avocats".

Les fantaisies évoquées par Noël Le Graët sont les 2,9 millions d’euros que réclame Raymond Domenech pour son licenciement pour faute grave après le Mondial 2010. Pas sûr pour autant que l’ancien coach des Bleus soit prêt à lâcher prise aussi facilement dans ce dossier. Une audience de conciliation en avril entre les deux parties avait d’ailleurs échoué et l'examen final de l'affaire est programmé le 13 janvier 2012 devant le Conseil des Prud'hommes de Paris.

"Si on peut trouver un accord, je préférerais que le dossier soit clos dans les jours qui viennent", a poursuivi Noël Le Graët. "J'ai bon espoir de trouver une solution définitive début août". Le président de la FFF veut sans doute éviter que la procédure aux Prud’hommes ne tourne au grand déballage. Dès son élection, il avait déjà affiché ses intentions, affirmant que moins la FFF ferait la Une des journaux et mieux elle se porterait.

Les primes, c’est fini ?

Toujours dans cette optique, Noël Le Graët a affirmé mercredi que le "dossier des primes était clos. Tous les joueurs de l'équipe de France les ont abandonnées". Si William Gallas a confirmé il y a quelques jours être parvenu à un accord avec la Fédération , le cas de Nicolas Anelka n’est pas encore officiellement réglé.

Sous l'ancien président de la FFF Fernand Duchaussoy, le dossier des primes avait traîné et empoisonné l'atmosphère fédérale. Ça serait donc une première victoire importante pour Noël Le Graët. Régler définitivement le dossier Domenech serait, à n’en pas douter, un nouveau pas pour oublier le traumatisme de Knysna.