Domenech va parler

  • A
  • A
Domenech va parler
Partagez sur :

Absent de la scène médiatique depuis le fiasco de la Coupe du monde 2010, Raymond Domenech serait sur le point de livrer ses explications sur l'échec de l'équipe de France en Afrique du Sud. Selon Europe 1, l'ancien sélectionneur se confiera dans les colonnes de L'Express, adressant quelques reproches à Roselyne Bachelot, Jean-Pierre Escalettes et Patrice Evra.

Absent de la scène médiatique depuis le fiasco de la Coupe du monde 2010, Raymond Domenech serait sur le point de livrer ses explications sur l'échec de l'équipe de France en Afrique du Sud. Selon Europe 1, l'ancien sélectionneur se confiera dans les colonnes de L'Express, adressant quelques reproches à Roselyne Bachelot, Jean-Pierre Escalettes et Patrice Evra. La riposte se prépare. Après avoir passé plus de six mois sans commenter l'actualité sportive, ni réagir à la moindre polémique concernant la Coupe du monde 2010, et notamment la grève de Knysna, Raymond Domenech s'apprêterait à livrer sa version de faits. Alors que Le Monde fait état de ses systématiques refus par SMS pour toute demande d'interview sur le sujet, l'ancien sélectionneur devrait finalement réapparaître sur la scène médiatique, autrement qu'à travers une campagne publicitaire pour un site de poker en ligne. "Il n'est pas condamné au silence, il n'a tué personne, il n'a fait de mal à personne, il n'était pas gréviste. Il est temps pour lui de reprendre une vie normale, d'aller dans les stades, de s'exprimer, et puis peut-être aussi de retrouver une forme de sérénité", explique sur Europe 1 Pascal Irastorza, responsable de Laminak Conseil, qui gère son image. Le grand déballage, ou du moins les premières vérités de Domenech, devraient ainsi paraître dans l'hebdomadaire L'Express, la semaine prochaine, selon les informations de la radio de la rue François 1er. Il devrait y exprimer ses griefs envers Roselyne Bachelot, Jean-Pierre Escalettes, mais également Patrice Evra. "Il a été élevé dans la haine des journalistes" Un changement de stratégie opéré par Domenech depuis décembre 2010 et sa décision de s'adjoindre les services de cette société spécialisée dans la communication et la gestion de crise, qui gère également l'image de Sébastien Chabal. "Domenech est un enfant de Jacquet. Il a été élevé dans la haine des journalistes: «Ils veulent nous détruire ils ne servent à rien» s'est-il vu répéter", confie ainsi son avocat, Me Jean-Yves Connesson, dans les colonnes du Monde. Dans le même temps, l'ancien sélectionneur tricolore prépare sa défense devant le tribunal des prud'hommes, pour son licenciement par la Fédération française de football. "Pendant que Duchaussoy était en train de distribuer des pin's, Raymond était seul dans le bus face aux joueurs. Trois quarts d'heure durant, il a tenté par tous les moyens de les convaincre d'aller s'entraîner. Mais trois ou quatre joueurs ont tout verrouillé", lâche son avocat, qui compte bien démontrer que son licenciement est "juridiquement totalement infondé".