Domenech, retour à la base

  • A
  • A
Domenech, retour à la base
Partagez sur :

L'ex-sélectionneur des Bleus s'est trouvé une nouvelle activité dans le football: éducateur chez les plus jeunes à l'ACBB. Le club de Boulogne-Billancourt a accueilli Raymond Domenech en tant que bénévole pour s'occuper des poussins. "Il avait envie de revenir à la base, de se faire plaisir en toute simplicité", explique le président de la section football du club francilien.

L'ex-sélectionneur des Bleus s'est trouvé une nouvelle activité dans le football: éducateur chez les plus jeunes à l'ACBB. Le club de Boulogne-Billancourt a accueilli Raymond Domenech en tant que bénévole pour s'occuper des poussins. "Il avait envie de revenir à la base, de se faire plaisir en toute simplicité", explique le président de la section football du club francilien. Il ne sera pas resté longtemps écarté de la scène médiatique. Après la contestation de son licenciement de son poste de sélectionneur des Bleus et la demande d'indemnités, Raymond Domenech fait à nouveau parler de lui cet automne. Cette fois-ci avec une manière moins susceptible de déclencher la polémique. Mercredi, au Stade de la Marche de Marnes-la-Coquette, un village des Hauts-de-Seine, un homme observe attentivement les poussins de l'ACBB. C'est bien l'ex-sélectionneur des Bleus dans son nouveau rôle. "Il a intégré le staff des éducateurs de l'école de football et pour l'instant, il est plutôt dans un rôle de conseil", précise Jacques Migaud, le président de la section football du club de Boulogne-Billancourt. Pour l'entraîneur français le plus contesté de ces dernières années, il s'agissait d'une "envie de revenir à la base, à travers les plus jeunes, et de se faire plaisir en toute simplicité. Attention, il ne prend la place de personne et il est là en tant que bénévole", confie Jacques Migaud. Les deux hommes se sont rencontrés par le biais d'un ami commun et l'affaire a démarré comme ça. "Il ne vient pas au club pour faire la révolution" Depuis hier, jour de sa prise de fonction officielle, le club omnisport francilien a vu son quotidien un peu chamboulé. "Quand les enfants l'ont vu, ils ont ouvert de grands yeux car c'est tout de même quelqu'un de connu dans le monde entier. Mais après, ils se sont entraînés normalement", raconte Migaud. Il ne vient pas au club pour faire la révolution. Le responsable de l'école de football, qui compte 460 enfants, n'avait pas de responsable pour les poussins. On s'est dit que ça pouvait être un plus." Et pas uniquement pour la progression des poussins. Jacques Migaud aimerait notamment que la mairie de Boulogne-Billancourt puisse résoudre le manque d'installations qui pousse l'ACBB à partir chaque mercredi pour Marnes-la-Coquette. La présence de Raymond Domenech au club pourrait effectivement faire bouger les choses.