Domenech n'a pas été inquiété

  • A
  • A
Domenech n'a pas été inquiété
Partagez sur :

FOOTBALL - La question du maintien de Raymond Domenech à la tête des Bleus n'a pas été à l'ordre de la réunion du conseil fédéral de la FFF.

La question du maintien de Raymond Domenech à la tête des Bleus n'a pas été mise à l'ordre de la réunion du conseil fédéral de la FFF.Ses soutiens au sein de la Fédération française de football avaient beau s'être effrités ces derniers jours, Raymond Domenech n'a finalement pas eu à craindre pour son poste à la tête de l'équipe de France. La requête de Guy Chambily, qui souhaitait que la question du maintien du sélectionneur national soit mise à l'ordre de la réunion du conseil fédéral de la FFF, vendredi, n'a pas été retenue."La question a été posée à tous les membres du Conseil par M. Guy Chambily. Le débat a duré une heure et demi en l'absence de Raymond Domenech. Tout le monde s'est exprimé. Mais sur l'ensemble des membres du Conseil fédéral, aucun, à l'exception de Guy Chambily, n'a demandé que le débat sur le maintien de Raymond Domenech soit ouvert", a déclaré Jean-Pierre Escalettes, le président de la FFF.Escalettes: "Cela aurait été totalement contre-productif" Guy Chambily avait pourtant appelé de ses voeux au départ de Raymond Domenech dans France Football cette semaine. Confiant, le doyen d'âge du conseil fédéral déclarait encore dans l'édition de vendredi du bihebdomaire: "Mon intervention a ébranlé Jean-Pierre Escalettes qui, contrairement à une partie de son entourage, ne veut pas défendre l'indéfendable, [...] Il va se passer quelque chose", croyant savoir que "90 % du conseil fédéral".Jean-Pierre Escalettes a une nouvelle fois coupé court au débat. "Cela aurait été totalement contre-productif alors que notre objectif doit être de préparer l'équipe de France pour le Mondial, cela aurait été peu conforme à la ligne de conduite du Conseil fédéral qui avait confirmé à deux reprises Raymond Domenech. Il devait qualifier les Bleus pour le Mondial ce qui a été fait. La qualification existe et c'était la seule clause sportive qui figurait dans le contrat", a affirmé le dirigeant.