Domenech-FFF, la suite en 2012

  • A
  • A
Domenech-FFF, la suite en 2012
Partagez sur :

Comme on pouvait s'y attendre, l'audience de conciliation, qui s'est tenue jeudi matin, devant le conseil des prud'hommes de Paris, à propos du licenciement de Raymond Domenech par la Fédération française de football pour faute grave, n'a donné lieu à aucun accord. Du coup, tout ce petit monde a rendez-vous le 13 janvier 2012 pour une audience de jugement, qui permettra de débattre sur le fond.

Comme on pouvait s'y attendre, l'audience de conciliation, qui s'est tenue jeudi matin, devant le conseil des prud'hommes de Paris, à propos du licenciement de Raymond Domenech par la Fédération française de football pour faute grave, n'a donné lieu à aucun accord. Du coup, tout ce petit monde a rendez-vous le 13 janvier 2012 pour une audience de jugement, qui permettra de débattre sur le fond. Une pure formalité de procédure... C'est sans surprise que l'audience, qui s'est tenue jeudi matin, devant la chambre de conciliation du conseil des prud'hommes de Paris, a accouché d'une souris, en l'occurrence d'un constat de désaccord entre Raymond Domenech et la Fédération française de football (FFF). L'ancien sélectionneur, licencié pour faute grave en septembre dernier, met en avant le caractère "abusif" de cette décision, d'où son action devant les prud'hommes, qui vise en outre à obtenir réparation du préjudice financier et moral qu'il estime avoir subi, évalué par ses défenseurs à 2,9 millions d'euros... Une somme que la FFF refuse de payer, d'où une conciliation impossible et le renvoi de l'affaire pour une audience de jugement devant le même conseil des prud'hommes de Paris, le 13 janvier 2012... Arrivé à 8h50, cinq minutes après ses avocats, dans une Clio noire, Raymond Domenech, veste noire et chemise bleu ciel, n'a fait aucune déclaration, ni avant, ni après l'audience, les nombreuses caméras présentes sur place manquant même de peu de le rater au moment de son arrivée, occupées à filmer... Madame de Fontenay qui, visiblement, avait elle aussi rendez-vous devant les prud'hommes jeudi matin ! L'audience a débuté à 9h45 pour s'achever trois quarts d'heure plus tard, preuve qu'il y a eu au moins un embryon de débat, mais elle s'est achevée sur un constat d'échec en bonne et due forme à en croire les avocats de l'ancien sélectionneur, maîtres Connesson et Chevalier, qui se sont contentés d'une courte intervention devant la presse: "Il n'y a pas eu de conciliation, l'affaire est renvoyée en bureau de jugement le 13 janvier 2012.""Chantal Jouanno, c'est de la politique, nous on fait du droit" Et les intéressés d'ajouter: "La bataille continue pour défendre les droits de Raymond Domenech, nous sommes extrêmement confiants dans la qualité de notre dossier." Même les critiques adressées mercredi par Chantal Jouanno à Raymond Domenech, la ministre des Sports jugeant "indécentes" les sommes demandées, n'ébranlent visiblement pas la confiance des défenseurs de l'intéressé, qui ont commenté à ce propos: "Chantal Jouanno, c'est de la politique, nous on fait du droit." En l'occurrence, les intéressés contestent le licenciement de l'ancien coach des Bleus pour faute grave, estimant que les trois griefs retenus par la FFF - le fait d'avoir refusé de serrer la main de Carlos Alberto Parreira après France-Afrique du Sud, celui de ne pas avoir prévenu Jean-Pierre Escalettes, alors président de la FFF, des insultes proférées par Nicolas Anelka à la mi-temps de France-Mexique, et la lecture à la presse de la lettre des joueurs justifiant leur refus de s'entraîner - sont soit mensongers soit non constitutifs d'une faute grave (voir: Domenech-FFF, premier round). Ce sera donc devant le bureau de jugement du conseil des prud'hommes que les deux parties exposeront leurs arguments début 2012, en attendant, Raymond Domenech, "pressé d'en terminer avec cette affaire", selon son entourage, et qui n'a à ce jour reçu aucune proposition pour entraîner, va se consacrer à ses nouvelles activités: auprès des jeunes de l'ACBB, à Boulogne-Billancourt, de l'UNECATEF, le syndicat des entraîneurs, pour lequel il s'est récemment rendu au Qatar, mais également pour L'Etoffe des champions, émission, qui sera diffusée l'été prochain sur France 3, au cours de laquelle il coachera une équipe d'anonymes (voir: Domenech, la saga de l'été ?. En attendant mieux ?