Domenech: "Être digne dans la défaite"

  • A
  • A
Domenech: "Être digne dans la défaite"
@ Reuters
Partagez sur :

CM 2010 - "Assumez ce qui s'est passé" a demandé le sélectionneur à ses joueurs.

CM 2010 - "Assumez ce qui s'est passé" a demandé le sélectionneur à ses joueurs. Quel est votre sentiment après cette élimination ?Le premier mot qui me vient, c'est la tristesse, pour les joueurs de l'équipe de France, pour ceux qui l'ont soutenue, pour ceux qui ont voulu que ce rêve dure le plus longtemps possible. C'est ce sentiment qui domine chez les joueurs, l'encadrement. C'est la dure réalité d'une situation.Que s'est-il passé à la fin du match avec Parreira ? Que vous êtes-vous dit ? J'avais envie de saluer les joueurs. Se retrouver à 10 dans ce match, dans ce contexte, ce n'était pas facile, et on est revenu, on gagne le match à 10. C'est la fin d'une aventure avec eux et c'est le seul moment où je peux les saluer, après tout le monde se disperse. Sur le moment, c'était important de leur dire que j'avais compris, que la situation n'était pas facile. En marquant ce but, quelque part, ils avaient fait un pas.Comment le football français en est arrivé là en quatre ans, après une finale en 2006 ? Je ne suis pas à l'heure du bilan, je suis dans l'impression, dans l'émotion. Je le ferai après, on aura le temps, à chaud ce n'est jamais bon d'expliquer six années d'équipe de France. C'était une belle aventure. Il y a eu des moments difficiles, le plus important c'est de se demander ce qu'il y a de positif pour continuer.Vous n'avez pas répondu à la question à propos des mots que vous avez eus avec Parreira ? Est-ce qu'il y a une autre question ?"Je souhaite longue vie à l'équipe de France"Des joueurs ont-ils refusé de jouer ? Non, à part Eric Abidal. Il était venu me voir en me disant: «Je ne me sens pas, je suis vidé, donc je préfèrerais rester de côté».Qu'avez-vous dit aux joueurs à la fin du match ? Je leur ai serré la main et je les ai regardés dans les yeux une manière de leur dire « j'ai compris ce que vous avez vécu », et ça va être plus dur encore car il va falloir assumer. Etre digne dans la victoire comme dans la défaite. Assumer ce qui s'est passé.Avez-vous un message à adresser à votre successeur ? Je lui souhaite bonne chance ainsi qu'à l'équipe de France. A partir de maintenant, je deviens le supporter numéro un de l'équipe de France. J'ai vécu six années exceptionnelle et je souhaite beaucoup de bonheur, que l'équipe de France réussisse et je serais le plus heureux, que Laurent réussisse.Avez-vous imaginé votre retour en France ? Je ne me suis pas préoccupé de mon sort, mais de celui de l'équipe de France. Ce qui compte, c'est l'avenir et elle a un avenir, je lui souhaite longue vie. Elle a failli, là. J'espère qu'elle se retrouvera.