Domenech botte en touche

  • A
  • A
Domenech botte en touche
@ Reuters
Partagez sur :

EQUIPE DE FRANCE - Le sélectionneur Raymond Domenech a répondu aux Français sur Canal+.

EQUIPE DE FRANCE - Le sélectionneur Raymond Domenech a répondu aux Français sur Canal+. Invité de l'émission Canal Football Club, le sélectionneur a bien fait passer le message principal: "L'équipe de France a besoin de son public. Si les joueurs ressentent le public derrière eux, alors ils ont des responsabilités vis-à-vis de celui-ci." En insistant bien sur le fait que cette émission ne fait pas partie d'un quelconque "plan de com'", mais de celui de l'équipe de France. Passée cette introduction certainement nécessaire quoiqu'un peu longue, le sujet sensible est abordé par un intervenant plus véhément que les précédents: "Que pensez-vous des déclarations de Nicolas Anelka, qui s'est plaint ce matin du niveau de jeu de l'équipe de France ?" A cette question axée sur le jeu en lui-même, Domenech répond que "le message n'est pas mauvais, il alerte tout le monde." Et de poursuivre: "Je suis heureux quand un joueur cadre prend la parole, car ce sont ces joueurs-là qui feront gagner l'équipe." "Mon travail, c'est le terrain" L'offensive de ses interlocuteurs n'est pas terminée, puisqu'un autre attaque: "On n'a plus envie d'aller voir jouer l'équipe de France, car on s'ennuie, on a l'impression qu'elle n'est plus capable de développer du bon football". La réponse ? "A cette réflexion, vous incluez 2006 ?", répond du tac-au-tac le sélectionneur. "Car moi, en 2006, j'ai le souvenir de quelques bons matches, contre l'Espagne ou le Brésil..." Finalement, le seul moment où Raymond Domenech se sera véritablement montré rassurant dans l' approche de son métier aura lieu lorsque les intervenants seront amenés à lui poser des questions sur lui. Un moment qu'il mettra à profit pour définitivement régler la question de l'astrologie: "Cela fait dix ans que je n'ai pas ouvert de livre d'astrologie ! Vous savez, je ne peux pas me permettre de m'en remettre à cette science pour composer mon équipe. Mon travail, c'est le terrain."