Docteur Rossi est déjà là

  • A
  • A
Docteur Rossi est déjà là
@ Reuters
Partagez sur :

MOTO - Valentino Rossi remporte la première manche du championnat du monde, au Qatar.

MOTO - Valentino Rossi remporte la première manche du championnat du monde, au Qatar. Intouchable tout le week-end en qualifications, détenteur de la pole position, Casey Stoner semblait sans rival sur le circuit de Losail pour le premier Grand Prix de la saison. Et le début de course confirme la tendance, le pilote australien se détachant rapidement en tête devant un trio composé de Rossi, Dovizioso et Hayden. Dans le sixième tour, Stoner compte déjà plus de deux secondes d'avance, la victoire lui semble promise, jusqu'à cette chute qui met fin fin à ses chances de victoire. A l'affût, Valentino Rossi ne se fait pas prier pour accélérer et emmener dans son sillage le duo Dovizioso-Hayden. On se dit alors que la victoire ne peut échapper au "Docteur", mais Andrea Dovizioso revient petit à petit au contact du nonuple champion du monde, au point de paraître en mesure de l'attaquer. Ce n'est qu'un leurre, car Rossi réaccélère au moment où il le souhaite, laissant son compatriote sur place et sous la menace de ses poursuivants. Yamaha sourit, Ducati pleure Derrière Dovizioso et Hayden, Lorenzo et Ben Spies reviennent au contact, laissant augurer d'un bouleversement des positions dans les dernières courbes de la piste qatari. A ce petit jeu de chaises musicales, Jorge Lorenzo, au guidon de sa Yamaha, tire son épingle du jeu et passe tour à tour Hayden et Dovizioso. Le dauphin de Rossi la saison passée offre ainsi à son motoriste un doublé inespéré, tant les Ducati semblaient plus fortes avant le jour J. Le fabricant italien est d'ailleurs le grand perdant de ce premier Grand Prix de la saison, puisqu'outre Casey Stoner, deux autres machines ont été contraintes à l'abandon. Yamaha, qui aura fait parler son expérience en trouvant les bons réglages la veille du départ, peut sourire, au moins autant qu'un Valentino Rossi qui signe à Doha sa 104e victoire en carrière. Quatrième sur la grille de départ, Randy De Puniet, longtemps dans le rythme, a pris une sixième place méritoire et encourageante en cette ouverture de la saison.