Djokovic stoppé dans son élan

  • A
  • A
Djokovic stoppé dans son élan
Partagez sur :

Invincible en 2011, le Serbe, numéro deux mondial, ne participera pas à l'Open de Monte-Carlo qui marque les grands débuts de la saison sur terre battue. Novak Djokovic, vainqueur de quatre tournois cette année dont ceux d'Indian Wells et de Miami en battant à chaque fois Rafael Nadal en finale, se plaint d'un genou et ne veut prendre aucun risque.

Invincible en 2011, le Serbe, numéro deux mondial, ne participera pas à l'Open de Monte-Carlo qui marque les grands débuts de la saison sur terre battue. Novak Djokovic, vainqueur de quatre tournois cette année dont ceux d'Indian Wells et de Miami en battant à chaque fois Rafael Nadal en finale, se plaint d'un genou et ne veut prendre aucun risque. 24 victoires consécutives, quatre tournois remportés, dont les deux derniers en battant en finale Rafael Nadal, Novak Djokovic réalise un parcours parfait depuis le début de l'année. Avec au passage, trois succès sur Roger Federer à qui il a piqué la deuxième place mondiale. De là à lorgner le trône de Nadal, le pas était franchi depuis quelques jours par tous les observateurs. Certes, l'Espagnol possède encore de la marge au classement à l'ATP (plus de 3 000 points) mais un rapproché sensible du Serbe sur les talons du puissant gaucher est largement envisageable. "Ma priorité est ma santé" Mais toutes ces considérations ont pris vendredi soir un peu de plomb dans l'aile après l'annonce du "Djoker" via ses réseaux sociaux (Twitter et Facebook). "C'est un jour triste pour moi, je dois déclarer forfait à Monte-Carlo. Monaco, c'est là où j'habite, où je m'entraîne et chaque année j'essaie d'y briller au maximum. Mais ma priorité aujourd'hui est ma santé et je dois penser à la saison." Novak Djokovic a informé les organisateurs de la compétition azuréenne qu'il se plaignait d'un genou. Ce contretemps est d'abord gênant pour lui, même s'il ne s'agit pas visiblement de quelque chose de grave, "je pense être opérationnel pour les futurs tournois sur terre battue", poursuit le Serbe. Il eut été passionnant également de voir ce que le vainqueur de la Coupe Davis 2010 aurait pu faire dans le jardin de Nadal, sextuple tenant du titre. Peut-être à Roland-Garros...