Djokovic sans gêne

  • A
  • A
Djokovic sans gêne
Partagez sur :

TENNIS - Opposé à Roger Federer en finale du tournoi de Bâle, Novak Djokovic s'est adjugé le titre en trois sets (6-4, 4-6, 6-2).

Opposé à Roger Federer en finale du tournoi de Bâle, Novak Djokovic ne s'est pas privé de prendre le dessus sur le Suisse, tenant du titre dans sa ville natale. Le Serbe s'est imposé en trois sets (6-4, 4-6, 6-2). De bon augure avant le Masters 1000 de Bercy.Pas d'énergie et beaucoup de maladresse. Un cocktail bien trop explosif pour Roger Federer, qui a rendu son titre à Bâle. Le Suisse, qui n'avait pas encore perdu le moindre set depuis le début de la semaine, n'a pas tenu le choc en finale contre Novak Djokovic, ce dimanche (6-4, 4-6, 6-2). Le même Novak Djokovic qui, la veille, avait bien failli passer à la trappe devant Radek Stepanek avant de sauver trois balles de match. Mais sur ce match-là, il n'y a rien à dire. Le n°1 mondial a été très loin d'afficher son meilleur niveau, et le "Djoker" en a profité. "J'ai apprécié chaque minute de chaque jour passé ici à Bâle, où j'ai vraiment eu l'impression de joueur à domicile", a-t-il réagi après la rencontre. Avant de s'envoler pour Paris afin d'y disputer le Masters 1000 de Bercy, le Serbe s'est donc mis en confiance en décrochant son quatrième titre de la saison après Dubaï, Belgrade et Pékin. Federer un peu moins, lui qui avait déjà remporté le tournoi de Bâle à trois reprises (2006, 2007, 2008). Le Suisse peut s'en vouloir. Car avant la fin du premier set, il n'a pas été trop en difficulté, même si quelques fautes directes ont déjà commencé à appauvrir son jeu. C'est seulement à quatre jeux partout que ses lacunes lui ont coûté cher. Après avoir sauvé une première balle de break, "Rodgeur" a cédé son service à son adversaire (5-4), qui n'a alors eu plus qu'à assurer sur sa mise en jeu. Mais "assurer sur sa mise en jeu" contre le n°1 mondial n'est pas simple. Djokovic s'en est aperçu en laissant filer plusieurs balles de set, souvent poussé à la faute par l'Helvète, sans forcément s'inquiéter car lorsque "Fed" a eu l'occasion de revenir, il a expédié son coup droit dehors. Un scénario qui s'est répété sur la balle de set avec un passing dans le couloir (6-4). C'est avec ce sentiment d'inachevé que Federer a entamé le deuxième acte. Et avec la même irrégularité en coup droit. Federer passe au traversRésultat: Djokovic en a une nouvelle fois profité pour prendre le large (2-0). Mais voilà, le meilleur joueur du monde ne baisse pas les bras aussi facilement. Il n'a donc pas tardé pour refaire son retard, sous les encouragements d'un public entièrement acquis à sa cause (2-2). Avant de réussir le même coup que "Djoko" au set précédent. Cette fois à cinq jeux à quatre en sa faveur, soit le moment qu'il a choisi pour breaker le Serbe, trop inconstant au service (sept doubles fautes au total), et conclure la manche (6-4). Cela n'a pas empêché le "Djoker", qui a mieux distribué le jeu depuis la ligne de fond, d'entamer le troisième set comme le deuxième, avec un break d'avance (2-0), profitant il est vrai des nombreuses erreurs de son opposant, capable du meilleur comme du pire. Surtout le pire, d'ailleurs, dans cet acte. Et comme en face de lui Djokovic a montré une excellente qualité de jeu, le set a tourné court après un deuxième break converti (4-0) puis une fin de match bien gérée (6-2). "Je tiens tout de même à remercier tous les supporters qui m'ont encouragé et je souhaite bonne chance à Novak pour la fin de saison", a commenté l'Helvète. Sans rancune.