Djokovic s'offre à Gasquet

  • A
  • A
Djokovic s'offre à Gasquet
Partagez sur :

Interrompu par la nuit la veille, le match entre Novak Djokovic et Juan Martin Del Potro s'est conclu ce samedi par la victoire en quatre sets du Serbe (6-3, 3-6, 6-3, 6-2). Un premier gros test réussi pour le numéro deux mondial, qui affrontera Richard Gasquet en huitièmes de finale de ce Roland-Garros.

Interrompu par la nuit la veille, le match entre Novak Djokovic et Juan Martin Del Potro s'est conclu ce samedi par la victoire en quatre sets du Serbe (6-3, 3-6, 6-3, 6-2). Un premier gros test réussi pour le numéro deux mondial, qui affrontera Richard Gasquet en huitièmes de finale de ce Roland-Garros. Ce sont deux géants de la terre battue qui s'affrontaient ces deux derniers jours sur le court Suzanne-Lenglen. Invincible en 2011, Novak Djokovic se mesurait à Juan Martin Del Potro, invaincu lui sur la surface ocre puisque vainqueur à Estoril et contraint au forfait avant son huitième face à Rafael Nadal à Madrid. Un choc quelque peu désacralisé, délocalisé puis interrompu par la nuit vendredi, qui a néanmoins accouché d'un beau vainqueur: le fameux "Djoker" qui cette année n'en est pas un, favori bel et bien de ces Internationaux de France 2011. Face à un Argentin cantonné à un 26e rang ATP trompeur au vu de son potentiel, le récent lauréat des Masters 1000 de Madrid et Rome s'est imposé comme le n°1 mondial qu'il sera assurément s'il atteint la finale le 5 juin prochain. Avec une autorité telle que la "Tour de Tandil", aussi puissante et talentueuse soit-elle, n'a pu soutenir la comparaison ce samedi en seconde instance. La veille pourtant, Juan Martin Del Potro avait eu le mérite de tenir la dragée haute au Serbe. Breaké dès son deuxième service et dominé 6-3 dans la première manche, le protégé de Franco Davin n'avait pas tardé à répliquer, profitant d'une double faute adverse pour breaker à son tour et égaliser à un set partout (3-6), non sans avoir écarté quatre balles de débreak. L'égal de McEnroe Seulement une nuit et quelques heures plus tard, le vent - moins présent ce jour sur Roland-Garros - a de nouveau tourné en faveur de Novak Djokovic. La reprise des débats aura été accrochée jusqu'à 2-2 dans le troisième acte, et même 3-2 puisque le Serbe a dû alors sauver deux balles de break avant de le réaliser lui-même pour mener 4-2. Dès lors, "Nole" entre davantage dans le court, lâche ses coups et terrasse son adversaire. Le set est empoché en quarante minutes 6-3 et très vite suivi d'un break, à 1-1 dans la quatrième manche, sur une double faute lourde de conséquences pour l'Argentin (2-1). Touché, Juan Martin Del Potro concède une seconde fois sa mise en jeu (4-1), si bien que le débreak qui s'ensuit se révèle vain. Sans pitié, Novak Djokovic enfonce le clou en raflant une troisième fois le service de l'Argentin, avant de ponctuer le match sur une amortie imparable, là encore en quarante minutes (6-2). Le métronome serbe a frappé, signant au passage sa 42e victoire d'affilée (Coupe Davis 2010 incluse) pour rejoindre John McEnroe sur la troisième marche du podium des invincibles. A ce petit jeu, seuls Guillermo Vilas (46) et Ivan Lendl (44) ont fait mieux, c'est dire si le record est aujourd'hui menacé. Demi-finaliste en 2007 et en 2008, Novak Djokovic peut désormais envisager sereinement son retour dans le dernier carré, avec un duel programmé contre Richard Gasquet en huitièmes puis une opposition face à l'Italien Fabio Fognini ou à l'Espagnol Albert Montanes en quarts. Seule ombre au tableau pour l'intéressé: cet enchainement de matches sur trois jours alors qu'il pensait avoir une plage de récupération acquise entre ses tours jusqu'à la finale. Mais ce "Djoker" là a définitivement de la marge à l'heure qu'il est...