Djokovic ne pense pas qu'à ça

  • A
  • A
Djokovic ne pense pas qu'à ça
Partagez sur :

Si l'on pouvait douter de la détermination de Novak Djokovic à briller lors du Masters - lui qui a depuis longtemps annoncé que la Coupe Davis était son gros objectif de cette fin de saison -, le Serbe a répondu sur le court ce lundi lors de son entrée en matière à Londres. Le n°3 mondial a disposé, pour le compte du groupe 1, de Tomas Berdych (6-3, 6-3) en se montrant très appliqué. Dans la soirée, Rafael Nadal fera ses débuts face à Andy Roddick.

Si l'on pouvait douter de la détermination de Novak Djokovic à briller lors du Masters - lui qui a depuis longtemps annoncé que la Coupe Davis était son gros objectif de cette fin de saison -, le Serbe a répondu sur le court ce lundi lors de son entrée en matière à Londres. Le n°3 mondial a disposé, pour le compte du groupe 1, de Tomas Berdych (6-3, 6-3) en se montrant très appliqué. Novak Djokovic ne bâclera pas le Masters. A onze jours de la finale de la Coupe Davis à Belgrade, l'événement sportif le plus important de l'année pour la Serbie dixit l'intéressé, le n°3 mondial est entré avec sérieux dans le Masters. Face au seul néophyte du plateau cette année, le Tchèque Tomas Berdych, le futur adversaire des Bleus a fait le métier pour enlever sa première victoire dans le groupe A qui compte également Rafael Nadal et Andy Roddick. Et ainsi déjà faire un premier petit pas vers les demi-finales. Dans une O2 Arena qui comptait, comme la veille, un invité de marque en la personne de Diego Maradona, Djokovic a tiré profit des trop nombreuses approximations d'un joueur qui ne parvient pas à retrouver le niveau de jeu qui lui avait permis d'atteindre cette saison la finale à Wimbledon et le dernier carré à Roland-Garros. Symboles des cadeaux du Tchèque, deux doubles fautes dès le premier jeu pour offrir le break au Serbe, et une autre sur la balle de premier set, remporté sans forcer par Djokovic (6-3). Aucune balle de break concédée Très difficile à déborder sur une surface lente pour des conditions indoor, le «Djoker» n'a été que très peu mis en difficulté par les attaques adverses, souvent trop imprécises pour faire vraiment mal. Dans la foulée du gain de la première manche, Djokovic remportait les trois jeux suivants pour enfoncer un peu plus Berdych (3-0). Rarement inquiété sur ses mises en jeu - il ne concéda aucune balle de break-, le vainqueur 2008 bouclait l'affaire sur sa deuxième balle de match, conclue grâce à un service gagnant. Sorti par Michaël Llodra à Bercy, dès les huitièmes de finale, le n°1 serbe, s'il pourrait accumuler de la fatigue dans la capitale anglaise en cas de beau parcours, est aussi venu y chercher de la confiance. Ce premier succès sans accroc le lance idéalement dans la course au dernier carré. Et la finale de la Coupe Davis restera bien, le temps d'une semaine, entre parenthèses pour l'enfant chéri du tennis serbe.