Djokovic n'a plus qu'à prier

  • A
  • A
Djokovic n'a plus qu'à prier
Partagez sur :

Novak Djokovic a enregistré ce vendredi une nouvelle défaite au Masters de Londres, la deuxième en trois matches, contre son compatriote Janko Tipsarevic (3-6, 6-3, 6-3). Le n°1 mondial reste pourtant dans le coup pour une place en demi-finales. Si David Ferrer domine Tomas Berdych en session du soir, le Serbe sera présent samedi pour défier Roger Federer. Il n'a plus qu'à prier.

Novak Djokovic a enregistré ce vendredi une nouvelle défaite au Masters de Londres, la deuxième en trois matches, contre son compatriote Janko Tipsarevic (3-6, 6-3, 6-3). Le n°1 mondial reste pourtant dans le coup pour une place en demi-finales. Si David Ferrer domine Tomas Berdych en session du soir, le Serbe sera présent samedi pour défier Roger Federer. Il n'a plus qu'à prier. Novak Djokovic a achevé la phase de poules du Masters de Londres sur une nouvelle défaite ce vendredi, la deuxième en trois matches. Corrigé il y a deux jours par David Ferrer (6-3, 6-1), le n°1 mondial s'est incliné en trois manches contre son compatriote Janko Tipsarevic (3-6, 6-3, 6-3). Mais il n'est pas pour autant écarté de la course aux demi-finales, scénario possible grâce au format si particulier du tournoi des maîtres. Tipsarevic, qui a remplacé Andy Murray au pied levé après la blessure de l'Ecossais mais qui n'a plus aucune ambition dans l'épreuve, a joué le jeu au point de contrarier sérieusement les desseins de Djokovic. Et l'intérêt réside désormais dans les différents cas de figure qui qualifieraient Djokovic pour le dernier carré à Londres. Dans le groupe A dominé pour le moment par David Ferrer, Tomas Berdych a encore une chance de se qualifier pour les demi-finales. La défaite en trois sets de Djokovic propose une équation à une seule inconnue: l'Espagnol, d'ores et déjà qualifié, sera accompagné en demi-finales par Berdych si le Tchèque le bat ou par Djokovic si le Valencian bat Berdych, quel que soit le score de la rencontre. Le n°1 mondial prie donc pour un succès de Ferrer pour poursuivre son chemin dans la capitale anglaise avec un choc samedi contre Roger Federer. Djokovic ne peut en effet pas viser plus haut que la deuxième place de son groupe, après la déculottée infligée par Ferrer il y a deux jours (6-3, 6-1). Mais il s'en contenterait volontiers, au regard du niveau de jeu qu'il propose depuis le début de la semaine. Sa production ce vendredi ne l'a pas rassuré, loin de là. Quelques fulgurances ne masquent pas ses insuffisances du moment, caractérisées par de trop nombreuses fautes directes (30 au total), une attitude pas vraiment concernée sur le court. Sans doute a-t-il la tête aux vacances pour réellement couper et souffler après une saison 2011 exceptionnelle mais si éreintante (76 matches disputés). Djokovic a-t-il vraiment envie de jouer cette demi-finale ? On peut en douter. Mais son sort ne dépend pas de lui. Ferrer a affirmé il y a deux jours qu'il jouerait le coup à fond contre Berdych, surtout pour s'assurer la première place du groupe et éviter Federer en demie. Djokovic n'a plus qu'à prier. Mais pour quoi au juste ?