Djokovic, machine à gagner

  • A
  • A
Djokovic, machine à gagner
@ REUTERS
Partagez sur :

TENNIS - Le Serbe a remporté le Masters 1000 de Rome en battant Rafael Nadal (6-4, 6-4).

Rafael Nadal n’est plus le maître incontesté sur terre battue. S’il est sûr de rester numéro mondial après sa défaite en finale (6-4, 6-4), Novak Djokovic ne cesse de grappiller son retard sur le Majorquin. Imbattable depuis le début de l’année 2011, le Serbe a réussi à faire plier Nadal pour la deuxième fois dans la semaine. Et ce à quelques jours du début de Roland-Garros…

39 victoires consécutives

Depuis plus de cinq ans, Rafael Nadal était invincible sur terre battue. Si on oublie l’accident contre Robin Söderling en huitièmes de finale de l’édition 2009, l’Espagnol n’avait pas de concurrent sérieux sur cette surface. Mais ça, c’était avant. C’était avant la montée en puissance de "Djoko". Une semaine après l’avoir battu à Madrid, le numéro deux mondial a récidivé à Rome.

Malgré un match monstre la veille contre Andy Murray, Djokovic a réussi, une nouvelle fois, à terrasser "Rafa". Le Serbe a réussi des coups parfaits en finale dimanche. Il a flirté avec les lignes un peu plus que Nadal. Il a varié son jeu un peu plus que Nadal. Il a même eu un peu de chance. Autant de signes qui présagent d'une saison 2011 incroyable.

Rafa, 930

© REUTERS

Avant cette semaine, "Monsieur statistiques hallucinantes", c’était Rafael Nadal. En signant sa 39e victoire de rang, le Serbe affole tous les compteurs. En remportant son septième titre de la saison, il s’approche du record de John McEnroe, qui avait signé 42 victoires consécutives dès le début de la saison 1984. Il peut même envisager de titiller le record absolu de victoires d'affilée de Guillermo Vilas (46).

Place à Roland-Garros

Maintenant, le numéro un c'est Djokovic. Pas sur le papier puisque Rafael Nadal possède encore quelques points d’avance au classement ATP. Mais sur le court, il n’y a plus de doute. "Djoko" a pris un avantage psychologique considérable sur son rival. Et pour cause, il a battu Nadal pour la quatrième fois d'affilée, à chaque fois en finale cette saison, après Indian Wells, Miami et Madrid. A Roland-Garros, Novak Djokovic sera plus que jamais favori.