Djokovic jette l'éponge

  • A
  • A
Djokovic jette l'éponge
Partagez sur :

Prévu ce vendredi soir face à Jo-Wilfried Tsonga en quarts de finale du Masters 1000 de Paris-Bercy, Novak Djokovic a annoncé qu'il quittait le tournoi en raison d'une blessure à l'épaule. Loin de son meilleur niveau depuis son retour à la compétition la semaine dernière à Bâle, le numéro 1 mondial souhaite sans doute préserver toutes ses chances pour le Masters prévu à partir du 20 novembre prochain à Londres.

Opposé ce vendredi après-midi à Jo-Wilfried Tsonga en quarts de finale du Masters 1000 de Paris-Bercy, Novak Djokovic a annoncé qu'il quittait le tournoi en raison d'une blessure à l'épaule. Loin de son meilleur niveau depuis son retour à la compétition la semaine dernière à Bâle, le numéro un mondial souhaite sans doute préserver toutes ses chances pour le Masters prévu à partir du 20 novembre prochain à Londres. Assuré de disputer le Masters de Londres, prévu dans une dizaine de jours, Jo-Wilfried Tsonga n'aura pas droit à son galop d'essai face au numéro un mondial, qu'il aurait pu éventuellement rencontrer dans la capitale anglaise. Novak Djokovic a en effet annoncé vendredi matin qu'il renonçait à disputer son quart de finale du Masters 1000 de Paris-Bercy face au Français qui devait avoir lieu dans l'après-midi. "J'ai atteint mes limites, et après le match d'hier (jeudi face à Victor Troicki), l'état de mon épaule (droite) s'est empiré. Ma saison a été longue et fatigante. [...] J'ai joué tous mes matches à fond et maintenant mon corps souffre", a ainsi confié le Serbe dans un message adressé à ses fans et au public sur son site Internet. De retour à la compétition la semaine dernière à Bâle après près de deux mois d'arrêt en raison d'une blessure au dos, le Serbe s'était déjà plein de l'épaule lors de sa demi-finale perdue face à Kei Nishikori (2-6, 7-6, 6-0). Surtout, le Djoker est apparu en manque de rythme et à court de forme, après une année 2011 exceptionnelle, mais forcément éprouvante. Nouveau patron du circuit ATP, celui qui a remporté pas moins de dix tournois cette année dont trois Grands Chelems préfère ainsi tirer un trait sur Paris-Bercy plutôt que de compromettre ses chances de bien figurer dans le dernier grand rendez-vous de l'année. Une décision sûrement difficile à admettre pour les organisateurs et le public du tournoi parisien, mais compréhensible. Ce retrait fait en tout cas les affaires de Jo-Wilfried Tsonga qui atteint le dernier carré de l'épreuve sans avoir eu à combattre en quarts. Le Manceau devra battre David Ferrer ou John Isner pour espérer disputer sa cinquième finale de l'année. En attendant, les autres quarts de finales prévus ce vendredi mettront aux prises Roger Federer et Juan Monaco, ainsi que Tomas Berdych et Andy Murray.