Djokovic: "Je suis humain"

  • A
  • A
Djokovic: "Je suis humain"
Partagez sur :

Pour son retour à la compétition depuis son triomphe à Wimbledon, Novak Djokovic a continué sur sa lancée en s'imposant dimanche face à l'Américain Mardy Fish (6-2, 3-6, 6-4), en finale du Masters 1 000 de Montréal. Le Serbe remporte son premier tournoi en tant que n°1 mondial et devient ainsi le premier joueur de l'histoire à décrocher cinq victoires en Masters 1 000 dans la même saison.

Pour son retour à la compétition depuis son triomphe à Wimbledon, Novak Djokovic a continué sur sa lancée en s'imposant dimanche face à l'Américain Mardy Fish (6-2, 3-6, 6-4), en finale du Masters 1 000 de Montréal. Le Serbe remporte son premier tournoi en tant que n°1 mondial et devient ainsi le premier joueur de l'histoire à décrocher cinq victoires en Masters 1 000 dans la même saison. Novak, vous avez dit toute la semaine que ce tournoi était votre premier en tant que n°1 mondial. Alors quel effet cela vous fait-il de finalement le remporter ? C'est une grande satisfaction. C'est probablement un avantage mental lorsque vous rentrez sur le court de savoir que vous êtes l'homme à battre. Mais, d'un autre côté, cela ajoute également de la pression et des espérances parce que vous êtes censé remporter chaque match que vous jouez, peu importe votre adversaire. A la fin, il faut faire la part des choses entre penser au match, au prochain point, à la tactique à adopter pour battre chaque adversaire et ne pas penser au fait que l'on joue en tant que n°1 mondial. Mais aujourd'hui (hier, ndlr), j'ai vraiment bien commencé. J'ai bien joué au premier set et au début du second. J'aurais dû faire le break dans cette deuxième manche. Je ne l'ai pas fait et ça lui a permis de revenir dans le match. A la fin, c'était serré. Il a bien servi, il bougeait bien. J'ai bien retourné sur un de ses jeux de service et cela a suffi. Vous êtes-vous senti plus humain sur le court lors de cette finale, Mardy Fish vous ayant tout de même menacé ? Je suis humain, ça je peux vous l'assurer (rires) ! Mais cela a été un match serré, ça c'est sûr. Seulement quelques points et un bon jeu de retour au troisième set ont décidé du nom du vainqueur. Je savais qu'il n'allait pas me laisser facilement la victoire, qu'il faudrait me battre. J'y ai cru jusqu'au bout. Aviez-vous un problème au cours de la première manche ? Votre épaule semblait vous préoccuper... Pendant toute la durée du tournoi, j'ai eu quelques problèmes avec mon épaule. Mais tout va bien, il n'y a rien de sérieux. Vous sembliez également frustré à certains moments de la rencontre... Oui, je suis passé par un tas d'émotions. Je pense que j'étais plus nerveux que lors de mes précédents matches. C'est normal, c'était une finale. Il y avait beaucoup de tension. Mais ça n'a rien d'étrange chez moi. J'aime montrer mes émotions sur le court. Il voulait gagner ce match autant que moi. C'était très intense, un combat mental, pas seulement physique. Mais j'ai réussi à être calme lorsque j'avais besoin de l'être. Je pense que cela a été décisif. "On peut toujours être meilleur" Que vous a dit Mardy Fish au filet à la fin du match ? Vous savez, Mardy et moi sommes de très bons amis en dehors du court, nous plaisantons ensemble tout le temps. Il m'a dit que je pourrais au moins lui laisser gagner quelques tournois de temps en temps. C'était sympa de jouer contre lui, je suis content de le voir évoluer à ce niveau. Je pense qu'il joue depuis deux ans le meilleur tennis de sa carrière. Gagner autant de matches, autant de tournois, cela est-il pesant physiquement et mentalement ? Pas tant que cela, parce que je sais maintenant ce que je dois faire pour me préparer. Chaque jour, je passe beaucoup de temps à travailler, à bien récupérer en faisant différents soins pour me trouver dans les meilleures conditions possibles. Je pense que mon programme de tournois cette année est vraiment bon, même si j'ai déjà joué beaucoup de matches. J'ai bien fait de me reposer deux semaines après Wimbledon, cela m'a permis de bien récupérer. Lors de cette série de victoires, n'avez-vous jamais eu de mauvais jours ? Je pense que c'est juste une question d'habitude sur le court. Etre positif chaque jour, se lever tous les jours en voulant s'améliorer, gagner, être déterminé et professionnel. C'est ce désir et cette motivation qui me permettent de continuer. Chaque match que je joue, j'essaie de le gagner peu importe l'adversaire. Je sens que je joue en ce moment le meilleur tennis de ma vie. Cette saison est de loin la meilleure de ma carrière. Cette confiance en moi m'aide beaucoup. Pouvez-vous être encore meilleur ? Je pense que l'on peut toujours être meilleur. On peut toujours s'améliorer en travaillant certains aspects de son jeu. Mais je ne pense pas que je doive changer le style de mon jeu ou faire des changements majeurs dans mes coups parce que mon jeu me permet de bien jouer et de gagner des tournois sur toutes les surfaces. J'ai juste besoin de petits ajustements, peut-être aller plus souvent au filet, travailler mon service pour obtenir plus de points gratuits. Il y a certains matches où la façon dont vous jouez est parfaite et d'autres où vous vous sentez moins bien. Cela dépend des jours. "Gagner une autre Coupe Davis serait super" Vous vous êtes imposé lors de chaque Masters 1000 que vous avez disputé cette saison. Regrettez-vous de ne pas avoir joué celui de Monte-Carlo? Je suis déçu de ne pas avoir pu y jouer parce que c'est là où je vis. Je considère ce tournoi comme mon tournoi à la maison. Mais je pense que j'ai pris la bonne décision parce que j'avais besoin de repos après le tournoi de Miami où j'avais eu des matches très éprouvants. J'avais besoin de plus de temps pour être prêt à jouer sur terre battue. Qu'est-ce que cela représente pour vous d'être le premier joueur à remporter cinq Masters 1000 dans la même saison ? C'est bien sûr spécial. C'est un honneur et un privilège de faire partie de l'histoire du sport que je pratique et que j'aime pratiquer. Quel est votre prochain objectif ? Chaque jour, je joue pour gagner. Je n'ai que 24 ans. J'ai toujours envie de gagner chaque tournoi auquel je participe. Je joue chaque match à 100%. Bien sûr, j'ai envie de jouer mon meilleur tennis à l'US Open, tenter d'y remporter le titre. Gagner une autre Coupe Davis cette année serait également super. Allez-vous jouer à Cincinnati ? Bien sûr. J'ai hâte d'y être. Mais je vais jouer un peu au golf d'abord avant de me remettre au tennis.