Djokovic encore plus haut

  • A
  • A
Djokovic encore plus haut
Partagez sur :

Malgré une première manche assez facile, le Serbe a bataillé pour écarter la menace Mardy Fish, dimanche soir en finale de Montréal. Vainqueur 6-2, 3-6, 6-4, Novak Djokovic est le premier joueur à remporter cinq Masters 1 000 dans l'année. Jamais, depuis Pete Sampras en 1993, un tennisman n'avait inauguré sa place de numéro un mondial par une victoire dans un tournoi.

Malgré une première manche assez facile, le Serbe a bataillé pour écarter la menace Mardy Fish, dimanche soir en finale de Montréal. Vainqueur 6-2, 3-6, 6-4, Novak Djokovic est le premier joueur à remporter cinq Masters 1 000 dans l'année. Jamais, depuis Pete Sampras en 1993, un tennisman n'avait inauguré sa place de numéro un mondial par une victoire dans un tournoi. Le tube de l'été ? Mieux que cela. Novak Djokovic est le numéro un incontesté en 2011 avec une seule défaite, infligée par Roger Federer en ½ finale à Roland-Garros, pour 53 victoires (ne sont pas comptabilisées les deux enregistrées par forfait). En venant à bout d'un Mardy Fish, pas si loin de créer la sensation dimanche à Montréal, le Serbe a décroché le cinquième Masters 1 000 de l'année, ce qui n'était jamais arrivé dans l'histoire du circuit professionnel. Il est également le premier joueur, depuis Pete Sampras à Hong Kong en 1993, à inaugurer sa place de numéro un mondial par un titre. Djokovic possède effectivement la plupart des qualités requises pour s'asseoir sur le trône mondial sans que certaines critiques viennent lui chercher noises. Même si l'on n'appartient pas au fan-club du « Djoker », même si on lui préfère d'autres tennismen au style plus spectaculaire, moins calculateur, on doit respecter son mental, sa capacité à faire la loi du fond du court et à décider quand il le veut de passer la vitesse supérieure. Ce moment est arrivé après un cinquième jeu au cours duquel Mardy Fish se procura trois balles de break, la quatrième depuis le début de cette finale au Canada. Le fameux 5e jeu A chaque fois, le Serbe eut le dernier mot. Après quelques 10 minutes à défendre son engagement, Novak Djokovic se libéra (3-2) et punit l'Américain dans la foulée, lorsqu'il convertit au jeu suivant sa première opportunité de breaker (4-2). Et pour appuyer un peu plus sur la tête de Fish, histoire de le dissuader définitivement de pouvoir revenir dans le set, le Serbe confirma son ascendant sur un jeu blanc et prit une nouvelle fois le service de son adversaire : 6-2 en 38 minutes. Le combat ne faisait que commencer. Loin de vaciller, comme on aurait pu le croire alors qu'il restait sur six défaites en autant de confrontations avec le Serbe, le futur numéro 8 mondial resta droit dans ses baskets et continua à agacer Djokovic sur son service qu'il ravit enfin à la 9e tentative là où il buta dans la première manche, au cinquième jeu. 3-2 puis 4-2. Mardy Fish finit en trombe en signant à son tour un jeu blanc sur l'engagement du numéro un mondial (6-3). Le dernier set débute par un premier jeu très disputé, avec notamment un échange à 33 coups à l'issue duquel l'Américain repousse trois balles de break. Et survient un cinquième jeu encore décisif, remporté par Novak Djokovic. Un break suffisant pour foncer vers le 27e titre de sa carrière, bien que Mardy Fish ait maintenu le suspense jusqu'au bout en revenant de 40-0 à 40-40 dans l'ultime jeu. L'Américain s'inclinait alors pour la quatrième fois au dernier set d'une finale de Masters 1 000, comme en 2008 à Indian Wells face à Djokovic.