Djokovic donne la leçon

  • A
  • A
Djokovic donne la leçon
Partagez sur :

Il n'y a pas eu de miracle pour Richard Gasquet ! Opposé dimanche en huitièmes de finale des Internationaux de France à Novak Djokovic, le Français s'est incliné en trois manches (6-4, 6-4, 6-2), subissant la loi imparable d'un rival qui remporte ainsi son 41e succès de l'année. Et le Serbe d'entrevoir le dernier carré avant même son quart contre Fabio Fognini.

Il n'y a pas eu de miracle pour Richard Gasquet ! Opposé dimanche en huitièmes de finale des Internationaux de France à Novak Djokovic, le Français s'est incliné en trois manches (6-4, 6-4, 6-2), subissant la loi imparable d'un rival qui remporte ainsi son 41e succès de l'année. Et le Serbe d'entrevoir le dernier carré avant même son quart contre Fabio Fognini. Et aussi: Bartoli s'offre un premier quart Gasquet: "Pris à la gorge" Bartoli: "Je le sentais" Federer, la balade continue Monfils n'a pas fini Voilà 43 matches que la folle série de Novak Djokovic a débuté. Le 4 décembre dernier, Novak Djokovic bat Gilles Simon dans le cadre de la finale de la Coupe Davis, à Belgrade. L'histoire est en marche. Six mois plus tard, le Serbe a agrémenté son palmarès de huit trophées (de la Coupe Davis aux Masters 1000 de Rome et Madrid en passant par l'Open d'Australie et les Masters 1000 nord-américains du printemps) et lorgne désormais la place de n°1 mondial. Un rang qu'il atteindra quelle que soit la performance de Rafael Nadal s'il parvient en finale des Internationaux de France en fin de semaine prochaine. Dans cette perspective, "Nole" semble on ne peut mieux parti. Après avoir croqué l'Argentin Juan Martin Del Potro sur deux jours, l'intéressé n'a fait qu'une bouchée d'un Richard Gasquet pourtant méritant, ce dimanche, en huitièmes de finale. Douze fois sur treize, le Serbe est sorti vainqueur de ses matches contre les Français - seul Michaël Llodra l'ayant surpris l'an dernier à Bercy -, le bilan s'est alourdi aux dépens du Biterrois, déjà victime du "Djoker" cette année à Indian Wells. Cette fois, le duel a duré moins de deux heures, laissant au stade des huitièmes de finale - son premier à Roland-Garros - un Richard Gasquet qui n'a franchi ce palier qu'une fois en Grand Chelem: à Wimbledon en 2007 (demi-finale). Bien que breaké d'entrée de match et ainsi contraint de courir après le score, le n°2 français a pourtant opposé une belle résistance au n°2 mondial. Un set et demi durant du moins. Dans la première manche, le protégé de Sébastien Grosjean loupe le coche à 3-2 en faveur de son adversaire, manquant de convertir l'une de ses trois balles de break. Derrière, Djokovic empoche le set 6-4 en 36 minutes. Et récidive dans le deuxième acte, sur le même tempo. La différence se fait cette fois dans le septième jeu, blanc pour le Serbe alors que Gasquet est au service. 6-4 en 37 minutes, l'invincible "Nole" ne traîne pas et accélère encore la cadence dans le troisième set. A 1-1, Richard Gasquet prend un risque inconsidéré sur une balle de break adverse et laisse filer le match. 3-1 puis 5-1, le Biterrois commet pas moins de 20 fautes directes en l'espace d'un set et demi. Ce tandis que Novak Djokovic se montre toujours aussi régulier dans l'échange. En dépit de quatre sauvetages sur balles de match, le Français s'incline logiquement 6-2, laissant à son bourreau, opposé à l'Italien Fabio Fognini en quarts, un véritable boulevard jusqu'au dernier carré. Jamais depuis son succès contre Roger Federer à Monte-Carlo en 2005 Richard Gasquet ne s'est offert le scalp d'un n°1 ou n°2 mondial, la punition était donc attendue. "C'est le grand favori du tournoi, il joue un tennis exceptionnel, avouait Richard Gasquet après coup à l'évocation de son adversaire du jour, tout en concluant sur une note optimiste: "Je vais essayer de revenir dans le top 10, je pense que je n'en suis pas loin..."