Djhone se rassure

  • A
  • A
Djhone se rassure
Partagez sur :

Leslie Djhone a réalisé mardi à Villeneuve-d'Ascq les minima pour le 400 m (45''47) des championnats du monde, qui se dérouleront à Berlin à partir du 15 août. Ce n'est en revanche pas le cas de Muriel Hurtis sur 200 m, qui a échoué à 37 centièmes de la barre des 23''. Vainqueur du 1 500 m en 3'36''22, le médaillé d'argent de Pékin en 3 000 m steeple, Mahiedine Mekhissi-Benabbad, a encore prouvé qu'il faudrait compter avec lui en demi-fond.

Leslie Djhone a réalisé mardi à Villeneuve-d'Ascq les minima pour le 400 m (45''47) des championnats du monde, qui se dérouleront à Berlin à partir du 15 août. Ce n'est en revanche pas le cas de Muriel Hurtis sur 200 m, qui a échoué à 37 centièmes de la barre des 23''. Vainqueur du 1 500 m en 3'36''22, le médaillé d'argent de Pékin en 3 000 m steeple, Mahiedine Mekhissi-Benabbad, a encore prouvé qu'il faudrait compter avec lui en demi-fond.Antre, jusqu'en 2012, du Lille Olympique Sporting Club, le Stadium de Villeneuve d'Ascq accueillait mardi soir son traditionnel meeting, troisième levée de l'Alma Athlé Tour après Montreuil et Nancy, et avant Rouen, Reims et enfin Monaco, le 28 juillet prochain. Et si certains, à l'image de Ladji Doucouré, ont déjà leur billet en poche pour les Mondiaux et cherchent avant tout à monter en puissance, d'autres sont (ou étaient) à la recherche des minima pour valider leur séjour à Berlin.C'est le cas de Muriel Hurtis sur 200 mètres. La sprinteuse, qui a été chaleureusement applaudie par le public nordiste, n'a pas réussi à passer sous la barre fatidique des 23 secondes et a dû se contenter du deuxième chrono en 23"37, derrière la Britannique Emily Freeman (22"79). "Je m'améliore et ça commence à descendre, avouait-elle au micro de Canal + Sport. Ce n'est pas parfait mais ça vient."La "frustration" de DoucouréBeaucoup plus de satisfaction du côté de Leslie Djhone, qui avait "tellement envie" qu'il a fait un faux départ, et qui a réussi, pour sa deuxième sortie sur le tour de piste après un mois d'absence, à descendre sous les minima avec une deuxième place en 45"47. Son ami Ladji Doucouré, qui avait lui décroché son billet pour Berlin lors du dernier meeting de Nancy, s'est imposé sur le 110 m haies en 13"62 malgré un très mauvais départ, "le Douc" reconnaissait après coup ne pas ressentir "d'inquiétude mais de la frustration", lui qui pensait plutôt se battre autour des 13"44.Et si Salim Sdiri (8,17 m) et Yves Niaré (19,47 m) ont respectivement remporté les concours de la longueur et du poids, le clou du spectacle concernait Mahiedine Mekhissi-Benabbad et Bouabdellah Tahri. Opposés sur 1 500 mètres, les deux spécialistes du 3 000 steeple ont livré un beau combat finalement remporté par le jeune Rémois (3'36"22) devant son aîné (3'36"40). Mais le vice-champion olympique n'était pas totalement satisfait. "Je me marchais dessus dans la course, déclarait ensuite Mahiedine Mekhissi-Benabbad. Je suis content d'avoir gagné mais je me suis pas satisfait du chrono." Quand on connaît l'ambition du bonhomme, ça promet...réalisé mardi