Dimanche: Schiavone pour l'histoire

  • A
  • A
Dimanche: Schiavone pour l'histoire
Partagez sur :

4 heures et 44 minutes, c'est la durée du match qui a opposé, dimanche à Melbourne, Francesca Schiavone à Svetlana Kuznetsova. Jamais une rencontre de Grand Chelem de l'ère open chez les dames ne s'était autant éternisée. Les deux jeunes femmes sont rentrées dans l'histoire avec le sourire pour l'Italienne, victorieuse 6-4, 1-6, 16-14 ! Elle affrontera en quart de finale Caroline Wozniacki, numéro une mondiale.

4 heures et 44 minutes, c'est la durée du match qui a opposé, dimanche à Melbourne, Francesca Schiavone à Svetlana Kuznetsova. Jamais une rencontre de Grand Chelem de l'ère open chez les dames ne s'était autant éternisée. Les deux jeunes femmes sont rentrées dans l'histoire avec le sourire pour l'Italienne, victorieuse 6-4, 1-6, 16-14 ! Elle affrontera en quart de finale Caroline Wozniacki, numéro une mondiale. Dans ces cas-là, on cherche souvent les qualificatifs les plus appropriés. Ce dimanche à Melbourne, il fallait plutôt trouver le superlatif adéquat pour juger du huitième de finale entre Francesca Schiavone et Svetlana Kuzntesova. Le mot historique colle bien en tout cas à l'affaire. Ce 23 janvier 2011, quelques mois après un autre exploit réalisé chez les messieurs par Mahut et Isner à Wimbledon, les deux jeunes femmes ont établi le nouveau record du match le plus long disputé en Grand Chelem dans ce qu'on appelle l'ère Open, depuis 1968. La rencontre disputée sur la Hisense Arena a duré 4 heures et 44 minutes, battant les 4h19 du match entre Barbora Zahlavova-Strycova et Regina Kulikova datant de l'année dernière, toujours à Melbourne. Les deux premiers sets furent relativement courts, 51 et 53 minutes, par rapport au dernier mais le score du deuxième, 6-1 pour Kuznetsova, témoigne de l'âpreté des échanges et de la longueur des jeux. Six balles de match pour Kuznetsova Quant à la dernière manche, elle a franchi là aussi des limites, remportée 16-14 par la lauréate de Roland-Garros 2010 en ... trois heures pile. Ampoules au pied pour la Russe, problèmes de dos pour l'Italienne, les deux combattantes ne se sont évidemment pas gênées pour demander les services du médecin du circuit. Malgré un physique mis à rude épreuve, Schiavone et Kuznetsova ont continué à frapper la balle avec une belle énergie jusqu'au dernier point. Francesca Schiavone, qui a dû repousser six balles de match dont trois sur son service (7-8 - 0-40), atteint pour la première fois, à 30 ans, les quarts de finale à Melbourne après 11 participations, contrairement aux trois autres tournois du Grand Chelem. Elle affrontera Caroline Wozniacki, la numéro une mondiale, qui s'était débarrassée de Sevastova (6-3, 6-4) en seulement 1h20.