Dijon surprend l'Asvel !

  • A
  • A
Dijon surprend l'Asvel !
Partagez sur :

PRO A - L'Asvel s'est inclinée face à Dijon, vendredi, lors de la première journée de Pro A (81-75).

Le champion surpris d'entrée. Dijon s'est en effet imposé dès la première journée sur le parquet de l'Asvel (81-75), grâce au duo Sean Marshall-Ramel Bradley, 57 points à eux deux. Ali Traoré(20 points, 7 rebonds), n'a rien pu faire côté villeurbannais."Il y a toujours des grosses surprises lors de la première journée et on espère que ce ne sera pas nous." Prophétique Vincent Collet ? Interrogé avant le début de la rencontre au micro de Sport +, l'homme à la double-casquette, qui retrouvait donc le banc de l'Asvel après un long intermède sur celui des Bleus, ne croyait pas si bien dire. Ses hommes, pourtant vainqueur du match des champions face au Mans le week-end précédent, ont donc chuté d'entrée, dans leur salle, face à de surprenants Dijonnais.Et sans retirer trop de mérite aux autres joueurs de la JDA, c'est bien le duo Sean Marshall-Ramel Bradley qui a fait très mal aux champions de France vendredi soir. Les deux américains ont respectivement inscrit 27 et 30 points, dont de nombreux paniers décisifs, et notamment un double-pas du premier nommé pour donner quatre points d'avance aux siens dans la dernière minute (76-72). L'ancien de Boston College, adepte du trash-talking, ne semblait pourtant pas plus étonné que ça, que ce soit par sa performance personnelle ou celle, collective, des Bourguignons. "On savait qu'on pouvait gagner, on a bien joué ensemble, avouait ainsi Marshall à l'issue de la rencontre. Mes coéquipiers m'ont donné la balle au bon moment, et j'ai mis les shoots." Avec un 7/13 à 2 points et un 3/8 aux tirs primés, il a plus que rempli sa mission.Traoré: "Ce n'est que le premier match..."Les Villeurbannais, emmenés par un Traoré au niveau Euro (20 points, 7 rebonds), ont eux bien démarré la rencontre avant de finalement craquer sous les coups de boutoir du duo dijonnais dans le money-time. Les nouveaux venus n'ont pas brillé, on attendait d'ailleurs peut-être un peu plus de Borchardt (10 points, 10 rebonds), bien pris par Krupalija, et surtout de Lukauskis (6 points à 2/11), alors que Kangur (10 points, 5 rebonds, 3 passes) et Dixon (14 points, 3 passes) ont su tirer l'épingle du jeu, l'Estonien se montrant particulièrement volontaire et bondissant.Marshall, à trois points, créait un premier écart (2-8) dans cette rencontre partie à 100 à l'heure, avant que Villeurbanne ne passe une première fois en tête au bout de quatre minutes, grâce à Campbell (11-8). Dewar s'offrait à son tour un tir primé (17-16, 6e), mais c'est Lukauskis qui permettait aux siens de virer devant au buzzer (26-23). Auteurs d'un 12-2 à cheval sur les deux premiers quarts après deux lancers de Traoré (33-25), les Rhodaniens prenaient finalement dix points d'avance grâce au jeune Fofana (35-25, 13e). Mais là encore, Marshall redonnait un coup de collier (37-33, 16e) avant que Fazekas, un ancien de la maison verte, ne permette aux siens de rester au contact à la pause (42-39).Grâce à MBaye, Dijon reprenait les commandes (44-45, 21e), alors que Marshall en remettait une couche pour infliger un 11-2 aux Rhodaniens, avant de prendre trois points d'avance (52-55, 25e). C'est finalement son comparse Bradley, encore au buzzer, qui marquait dans la dernière seconde de ce troisième quart (61-63). Toujours aussi serré, le match tournait en faveur des visiteurs lorsque Traoré manquait deux lancers (64-67, 34e), avant le fameux double-pas de Marshall pour envoyer la JDA sur orbite (72-76). Les Dijonnais s'imposaient finalement 81-75, mais comme le dit si bien Ali Traoré: "Ce n'est que le premier match..."