Dijon, le coeur n'y était pas

  • A
  • A
Dijon, le coeur n'y était pas
Partagez sur :

BASKET - Cholet dispose de Dijon lors de la 6e journée de Pro A (78-71), dans un match marqué par l'émotion.

Marqués par le récent décès de leur jeune meneur Jonathan Bourhis, les Dijonnais ont subi la loi des Choletais vendredi soir en match avancé de la 6e journée de Pro A (78-71). Un succès qui permet au club des Mauges, bien emmenés par John Linehan (17 points, 6 rebonds), de prendre seuls la tête du classement à l'issue de ce choc au sommet.Une rencontre forcément particulière. Si le duel entre Dijon et Cholet, co-leaders de Pro A, avait tout du match au sommet entre la meilleure attaque et la meilleure défense du championnat, ce match ne pouvait pas, forcément et malheureusement, être comme les autres. Car les Bourguignons ont eu la douleur et la tristesse de perdre leur jeune meneur Jonathan Bourhis la semaine dernière, décédé dans un accident de voiture. "Un p'tit ange à jamais dans nos coeurs", pouvait-on lire sur une banderole dans les travées du Palais des sports.Et après une minute d'applaudissements en la mémoire de l'espoir bourguignon, c'est les yeux embués que Randoald Dessarzin et ses troupes abordaient ce sommet. Mais le coeur n'y était pas. Robinson punissait ses hôtes en rentrant le premier tir primé de la rencontre, mettant la touche finale à un 9-0 inaugural. Mais Bradley sonnait la charge (2-9, 3e), avant que Bradford et Marshall ne montent en puissance pour revenir à quatre longueurs au terme du premier quart (18-22).Linehan sur le même tempoLe deuxième acte était placé sous le signe de l'espoir pour les Dijonnais. Bradley, en contre-attaque, permettait aux siens de passer devant pour la première fois du match (25-24, 12e). Mais l'euphorie ne durait pas. Linehan, l'homme du match côté choletais (17 points, 6 rebonds), enquillait deux trois points consécutifs pour faire le trou (29-34, 15e), avant que Robinson et Marquis ne fassent le boulot à l'intérieur (32-42, 18e). Marshall, meilleur marqueur du match (20 points, 7 rebonds et 7 passes) et fraîchement élu joueur du mois d'octobre, sortait enfin de sa boîte pour réduire l'écart à la pause (41-45).Dans le sillage d'un Linehan toujours sur le même tempo, le jeune Séraphin faisait ensuite parler sa puissance pour redonner, d'un dunk rageur, dix points d'avance aux visiteurs (46-56, 26e). Les hommes d'Erman Kunter maîtrisaient clairement leur sujet et abordaient le dernier quart sans trembler (51-60). Et malgré les coups de boutoir de Marshall et M'Baye et ce retour à cinq longueurs à deux minutes de la fin (66-71), les Dijonnais subissaient bien leur deuxième revers de la saison, le deuxième à domicile. Et si c'est la défense choletaise qui a triomphé vendredi soir, les circonstances de cette rencontre font qu'il faudra encore patienter pour connaître le réel potentiel de deux formations aux antipodes l'une de l'autre qu'il faudra néanmoins surveiller.