Diawara, un coup à deux matches

  • A
  • A
Diawara, un coup à deux matches
Partagez sur :

A moins d'un appel de la part de l'Olympique de Marseille, Souleymane Diawara sera en vacances samedi soir à l'issue du déplacement phocéen à Auxerre. La commission de discipline de la Ligue de football professionnel a en effet sanctionné de deux matches de suspension le défenseur sénégalais, coupable d'avoir volontairement marché sur Nenê lors du dernier PSG-OM (2-1).

A moins d'un appel de la part de l'Olympique de Marseille, Souleymane Diawara sera en vacances samedi soir à l'issue du déplacement phocéen à Auxerre. La commission de discipline de la Ligue de football professionnel a en effet sanctionné de deux matches de suspension le défenseur sénégalais, coupable d'avoir volontairement marché sur Nenê lors du dernier PSG-OM (2-1). C'était prévisible. Passé en boucle sur toutes les télévisions, le vilain geste de Souleymane Diawara sur Nenê en seconde période du Clasico PSG-OM du 7 novembre dernier (2-1) ne pouvait échapper aux fourches caudines de la commission de discipline de la LFP qui l'a sanctionné de deux matches de suspension. Rappel des faits: on joue la 77e minute de ce choc de la 12e journée, lorsque, sur le côté gauche de la surface, Nenê tente de dribbler Diawara et s'écroule, non sans en rajouter un peu. Ce qui a le don d'énerver le sanguin Diawara qui piétine allègrement le Brésilien, à terre. M. Lannoy sort le jaune, sans apaiser toutefois le climat, très tendu, entre les deux joueurs au moment où ils rentrent aux vestiaires, s'invectivant à force noms d'oiseau. Si Diawara s'en tire bien sur le coup, son geste répréhensible n'échappe pas à la commission de visionnage de la LFP qui décide de se saisir du dossier et de convoquer le joueur devant la commission de discipline le 2 décembre pour une explication, réunion finalement reportée d'une semaine. Evoquant cette perspective, le Sénégalais ne joue pas vraiment l'apaisement, expliquant dans La Provence: "Si je suis convoqué, «Fantôme» (Chantôme, coupable d'un coup de coude sur Valbuena, ndlr) aussi doit y être. Si on pleure pour des petits gestes, on va souvent appeler la commission de visionnage. J'assumerai la sanction s'il y en a une. On verra bien." De son côté, Bruno Derrien, ancien arbitre international et consultant de Sports.fr, commente, à propos de la convocation du défenseur phocéen: "Ce cas entre en plein dans le champ de compétence de la commission de visionnage. Je m'étonne sur le fait que M. Lannoy n'ait pas fait de rapport complémentaire, ce qui avait notamment été fait par M. Moreira à l'issue de Valenciennes-OM pour un geste sur Valbuena. C'est donc le flou artistique. Sa sanction dépendra du code disciplinaire, de sa présentation au comité... C'est assez fluctuant. Diarra avait pris six matches, Hadji plus agressif, six mois (les deux, pour avoir bousculé un arbitre, ndlr). Chaque cas est différent. Il sera probablement suspendu. Reste à savoir combien de matches..." L'OM ne devrait pas faire appel Du côté des dirigeants et du staff phocéens, on se montre alors pessimiste, à l'instar de Didier Deschamps qui, sur le site du club, commente: "Le fait qu'il soit convoqué n'augure pas une bonne décision. Il y a eu tellement de battage médiatique que je me doutais qu'il serait convoqué. Maintenant, il y a risque." Un risque évalué à quatre matches minimum, d'où, sans doute, un certain soulagement jeudi lorsque l'OM a reçu le communiqué de la commission de discipline: "Après audition de Me Prosper Abega, représentant du joueur, et M. Cédric Dufoix, directeur du développement et des relations extérieures de l'OM, la Commission a infligé une suspension de deux matches ferme à Souleymane Diawara. La sanction prend effet à partir du lundi 13 décembre à 0h00." Autrement dit, Souleymane Diawara sera suspendu pour les deux derniers matches de l'année de l'Olympique de Marseille, et pas n'importe lesquels puisqu'il s'agira de la réception de l'Olympique Lyonnais au Vélodrome le 19 décembre (18e journée) puis d'un déplacement chez le promu brestois le 22 décembre (19e journée). L'international sénégalais pourrait donc être en vacances dès samedi soir après le match à Auxerre, à moins que l'OM ne fasse appel de la sanction, ce qui paraît peu probable, au vu de sa relative clémence. Et avec Gabriel Heinze et Stéphane Mbia, Didier Deschamps dispose d'une charnière suffisamment solide pour faire oublier, l'espace de deux matches, l'absence d'un joueur qui aura les vacances pour méditer sur son geste...