Diawara: "On verra qui sera devant"

  • A
  • A
Diawara: "On verra qui sera devant"
Partagez sur :

C'est un mois de mars copieux qui attend l'Olympique de Marseille avec trois affiches consécutives en Ligue 1, face à Lille, Rennes puis le PSG, sans oublier un huitième de finale retour de Ligue des champions contre Manchester United. Avant d'affronter Lille et son compatriote Moussa Sow, Souleymane Diawara se montre assez confiant dans le potentiel d'un OM qui "monte en puissance".

Souleymane, comment appréhndez-vous le match de dimanche face à Lille, qui possède la meilleure attaque du Championnat ? Ils ont la meilleure attaque du Championnat, il y a de la qualité devant. C'est des bons matches avec des bons duels à disputer. Ce sera la meilleure attaque contre la deuxième meilleure défense du championnat. Lille a l'air de marquer le pas, c'est le bon moment pour les prendre ? Ils ont eu une défaite à Montpellier, un match nul face à Lyon, mais ce sont quand même des concurrents directs. On avait peut-être trop l'habitude de les voir gagner et marquer beaucoup. Dans une saison, il y a toujours des périodes. Il ne faut pas les juger par rapport à ces deux contre-performances, mais surtout, le plus important c'est nous ! On va préparer ce match de la meilleure des façons pour pouvoir l'emporter. On vante souvent le jeu lillois, alors que les performances de Marseille sont jugées plus poussives, qu'en dites-vous ? Lille joue bien, ils marquent beaucoup de buts. L'an dernier, on disait aussi que Lille, c'était le Barcelone du football français... Mais à la fin, Barcelone a fini premier et eux ont fini quatrièmes. Tant mieux s'ils pratiquent du beau football, mais le résultat, ce sera à la fin du Championnat. On verra qui sera devant. Ce match promet un beau duel face à votre compatriote Moussa Sow ? Ce sera un duel 100% sénégalais avec Moussa Sow s'il a la chance de débuter. C'est un joueur que je respecte énormément, je le côtoie en sélection et je sais qu'il a d'énormes qualités. Il sera là, je serai là, on verra à la fin du match qui aura gagné les duels et surtout le match. Êtes-vous étonné par son explosion cette année ? Non, parce que je le connaissais et que je savais qu'il avait d'énormes qualités. Après, parfois il y a des choix d'entraîneur qui font que l'on n'a pas la possibilité d'exprimer ses capacités. Malheureusement, il n'a pas eu cette chance avec Antonetti. Là, il tombe sur un entraîneur qui a 100% confiance en lui, il y a des joueurs qui travaillent pour lui et qui ont tout fait pour qu'il s'adapte très vite à son nouveau club. Ce qu'il fait en ce moment ne m'étonne pas. "Quand Dédé retrouve son niveau, rien ne peut nous arriver" Après quatre victoires consécutives, l'OM est-il sur un bon rythme en ce moment ? En première partie de saison, on a eu quelques difficultés au niveau de l'attaque. C'est un peu normal, il y a eu des arrivées, des blessures, ce n'est pas facile de s'imposer dans un grand club quand on arrive d'un endroit où il y a moins de pression. Là, Dédé Gignac commence à retrouver son niveau et quand Dédé retrouve son niveau, je pense que rien ne peut nous arriver. Dans cette deuxième partie de saison, on commence à retrouver l'efficacité qu'on avait l'année dernière, tant mieux. J'espère que ça va durer jusqu'à la fin de la saison. Là, on commence vraiment à monter en puissance. Quand je vois en match que les équipes commencent à baisser d'intensité dans le dernier quart d'heure, nous, on a cette force que d'autres équipes n'ont pas. Dans les prochains matches qui arrivent, le dernier quart d'heure peut être très bénéfique pour nous. Quel sera le plus de l'OM dans la course au titre ? L'effectif. On sait que dans certaines équipes, s'il y a un joueur qui se blesse, ce sera difficile pour eux, alors qu'à Marseille, il y a beaucoup de joueurs. Le président Dassier a doublé les primes après la victoire de Nancy, ça motive ? Ca motive un peu, mais le plus important c'est de gagner les matches. Après, s'il a la gentillesse de mettre la main à la poche, c'est sûr que l'on ne va pas refuser. En plus, ce n'est pas la sienne. Mais ce n'est pas parce qu'il va nous dire ça qu'on va plus mouiller le maillot. Avec ou sans ça, on va se donner à fond à chaque match. Avec le recul, comment jugez-vous la prestation de l'OM face à Manchester United ? Ce qu'on a fait, c'est pas mal, mais il ne faut pas s'enflammer, c'est 0-0 à domicile. A Manchester, ce sera un autre match. Il y a eu des bonnes choses, je pense que le vrai match sera là-bas où il faudra être deux fois plus concentrés, impliqués, et essayer de concrétiser nos occasions car on n'en aura pas beaucoup. On a les moyens de passer. Maintenant, on va tout faire pour pouvoir y parvenir, même si on sait que notre tâche va être difficile et que l'on a peu de chances de passer. En tout cas, ce peu de chances, on va tout faire pour les saisir. Rooney et Berbatov vous ont impressionné ? Sur ce match non, mais quand j'étais en Angleterre, oui !