Diaw n'y fait rien

  • A
  • A
Diaw n'y fait rien
@ Reuters
Partagez sur :

NBA - Malgré la bonne prestation du Français, Charlotte s'est incliné face aux Clippers.

NBA - Malgré la bonne prestation du Français, Charlotte s'est incliné face aux Clippers. LE MATCH : CLIPPERS-BOBCATS 98-94 Tombeur surprise du leader de la Ligue nord-américaine Cleveland trois jours après avoir subi à domicile la rébellion du cancre de la classe, New Jersey, Charlotte est retombé dans ses travers depuis deux matches. Quarante-huit heures après avoir trébuché à Milwaukee, les Bobcats ont subi la loi des Clippers lundi soir en Californie (94-98). Une défaite rageante chez une franchise déjà tournée vers la draft du mois de juin d'autant plus que Charlotte est engagée dans une lutte féroce avec Chicago, Miami et Milwaukee pour les play-offs. Et que la défaite concédée à Los Angeles a fait reculer d'un cran les hommes de Larry Brown, désormais à la pire place, la neuvième, avec néanmoins le même bilan que les Bucks (27 victoires-28 défaites). Au Staples Center, les Bobcats, privés de leurs pivots Tyson Chandler et Nazr Mohammed, ont pourtant pu s'appuyer sur leur homme à tout faire Gerald Wallace, au four et au moulin avec 32 points, 12 rebonds, 5 passes et 4 interceptions. Cela n'a pas suffi. La faute sans doute au non match de Stephen Jackson, dont la maladresse n'a pas empêché de continuer à dégainer (1 sur 16 au tir !). "Nous ne pouvions pas rentrer un shoot", pestait après coup le coach Larry Brown. L'ancien Warrior a dû se sentir visé... Mais certainement pas Boris Diaw flamboyant lundi soir. Le Français, avec un joli 8 sur 13 seulement entaché d'une seule réussite sur cinq à trois points, a passé tout juste la barre des 20 points, ce dont il est peu coutumier. L'ancien Palois a aussi gobé 9 rebonds et distribué 9 passes décisives, échouant donc à une petite saisie et un caviar supplémentaire pour réussir le triple-double. Mais Diaw n'a pu se réjouir de cette copie presque parfaite en raison de la défaite concédée chez une équipe à la peine cette saison et chamboulée depuis la semaine dernière en raison de transferts de dernière minute. LES FRANÇAIS Outre Boris Diaw (voir plus haut), deux autres Français ont foulé les parquets NBA lundi soir. Il s'agit de Joakim Noah qui, de retour depuis peu, a encore été utilisé avec parcimonie par Vinny del Negro lors de la défaite des Bulls à Washington (95-101). Le pivot tricolore, mis au repos quelques jours avant le break du All-star Game, a joué 12 minutes dans la capitale fédérale pour 6 points et 2 rebonds. L'autre frenchie de sortie n'était autre que Rodrigue Beaubois qui a profité de la réception des Pacers par les Mavs pour jouer pendant 18 minutes. Le rookie de Dallas a marqué 6 points, capté 3 rebonds et distillé 2 passes décisives lors de la victoire des Texans sur les joueurs de l'Indiana (91-82).