Diarra, quatre semaines... au moins

  • A
  • A
Diarra, quatre semaines... au moins
Partagez sur :

Expulsé pour avoir bousculé l'arbitre d'Auxerre-Bordeaux, Alou Diarra a été suspendu à titre conservatoire par la commission de discipline de la LFP jeudi soir. Le capitaine des Bleus est convoqué le 10 novembre prochain et ratera donc quatre matches d'ici là, trois en championnat et un en Coupe de la Ligue.

Expulsé pour avoir bousculé l'arbitre d'Auxerre-Bordeaux, Alou Diarra a été suspendu à titre conservatoire par la commission de discipline de la LFP jeudi soir. Le capitaine des Bleus est convoqué le 10 novembre prochain et ratera donc quatre matches d'ici là, trois en championnat et un en Coupe de la Ligue. Alou Diarra va devoir prendre son mal en patience. Auteur d'une poussette coupable sur M. Bien, arbitre du dernier Auxerre-Bordeaux (0-1), et expulsé dans la foulée, le capitaine des Girondins ne connaît pas encore la durée de sa peine. Mais le milieu de terrain sait déjà une chose: il manquera les quatre prochains matches officiels des Bordelais. La commission de discipline de la LFP a en effet décidé jeudi soir de suspendre, "pour une bousculade sur l'arbitre", "le joueur à titre conservatoire. Le dossier est mis en instruction et le joueur est convoqué pour la séance du mercredi 10 novembre." D'ici là, celui qui porte aussi le brassard avec les Bleus, ratera ainsi les réceptions de Brest et Valenciennes en Ligue 1 et ne prendra pas non plus part aux déplacements à Saint-Etienne en Coupe de la Ligue puis à Monaco, en championnat, dans la foulée. Un coup dur pour Jean Tigana, qui ne pourra donc pas compter sur l'un de ses hommes de base pendant quatre semaines. Une indisponibilité qui pourrait encore se prolonger, mais rien n'est moins sûr. Compte tenu du caractère - plutôt placide -, des états de service quasiment exemplaires et des excuses immédiates d'Alou Diarra juste après son geste, la commission peut être tentée de ne pas trop alourdir sa peine ou, a contrario, d'opter pour une sanction exemplaire. La première solution semble toutefois beaucoup plus plausible, ce qui expliquerait cette première suspension à titre conservatoire. Bordeaux, son ancien et son actuel entraîneur, l'espèrent en tout cas... Les précédents Hadji et Bagayoko Nancy-Valenciennes (15/05/2010) Exclusion de Youssouf Hadji pour bousculade de M. Guillard suivi de menaces et intimidations physiques. Six mois de suspension. Monaco-Nantes (20/01/2009) Exclusion de Mamadou Bagayoko pour bousculade de M. Poulat. Six semaines de suspension.