Di Natale tient les rênes

  • A
  • A
Di Natale tient les rênes
Partagez sur :

Après avoir franchi l'écueil Étoile Rouge de Belgrade en barrage, le Stade Rennais entame la phase de poules de la Ligue Europa, jeudi à partir de 21h05, sur la pelouse de l'Udinese. Pour sa première sortie dans le groupe I de la compétition continentale, le club breton devrait avoir du travail, notamment ses défenseurs pour museler l'inusable Antonio Di Natale, buteur en série du haut de ses 33 ans.

Après avoir franchi l'écueil Étoile Rouge de Belgrade en barrage, le Stade Rennais entame la phase de poules de la Ligue Europa, jeudi à partir de 21h05, sur la pelouse de l'Udinese. Pour sa première sortie dans le groupe I de la compétition continentale, le club breton devrait avoir du travail, notamment ses défenseurs pour museler l'inusable Antonio Di Natale, buteur en série du haut de ses 33 ans. Celtic Glasgow, Atletico Madrid, Udinese. Non, le Stade Rennais ne dispute pas la Ligue des champions dans cet exercice 2011-12. Le club breton a simplement été reversé dans un groupe I extrêmement relevé dans lequel les Rouge et Noir vont devoir multiplier les exploits pour espérer s'en extirper. A commencer par un déplacement périlleux au Stade du Frioul, ce jeudi, où les attend une formation de l'Udinese pas passée loin d'une qualification pour la phase de poules de la coupe aux grandes oreilles, Arsenal venant à bout du 4e de la dernière saison de Serie A en barrages. Un classement de choix rendu notamment possible par le talent d'un homme: Antonio Di Natale. Un vétéran aux jambes de feu qui, à 33 ans, n'a jamais été aussi efficace et représente la principale menace d'une équipe diminuée cet été par les départs conjuguées de Gökhan Inler (Naples), German Denis (prêté à l'Atalanta), Cristian Zapata (Villarreal) ou encore Alexis Sanchez (Barcelone). Fidèle aux Zebrette depuis 2004, "Toto" donne l'impression de se bonifier avec le temps, en attestent des statistiques à donner le tournis: 29 buts en Serie A en 2009-10 et 28 la saison dernière pour deux titres de capocannoniere. "Inzaghi en plus technique et plus mobile" Le double meilleur buteur d'Italie ne semble pas disposé à s'enfermer dans le silence dans ce début d'exercice. Pour preuve, celui qui a participé à l'Euro 2008 et à la Coupe du monde 2010 avec la Nazionale a déjà fait parler la poudre en ouverture du championnat, scellant la victoire des siens à Lecce (2-0), dimanche. Di Natale s'était déjà illustré face aux Gunners en barrage retour de C1 (1-2), ouvrant le score face à son public d'une tête plongeante sur sa seule action du premier acte (39e). Une joie contrastant avec sa fin de match, le dernier rempart du club londonien, Szczesny, stoppant son penalty (59e), le 24 août dernier. Renard des surfaces parmi les plus redoutables, Di Natale se montre également adroit dans l'art de la passe décisive avec notamment 25 offrandes faites en Serie A ces quatre dernières saisons. Tout sauf impressionnant sur le plan physique (1m70 pour 70 kg), le natif de Naples devra être surveillé comme le lait sur le feu par l'arrière-garde rennaise. "C'est un très grand joueur qui aurait pu avoir sa place dans les plus grands clubs d'Italie, assure Stéphane Dalmat sur le site officiel du club breton. Il a fait un choix de carrière mais cela ne l'a pas empêché d'être international, de marquer beaucoup de buts chaque année. C'est un peu un joueur à la Filippo Inzaghi, en plus technique, plus mobile et beau à voir jouer. Ce sera un plaisir de jouer contre lui." Pas sûr que Benoît Costil, le gardien rennais, soit du même avis.