Di Luca prend deux ans

  • A
  • A
Di Luca prend deux ans
@ Reuters
Partagez sur :

CYCLISME - Danilo Di Luca vient d'être suspendu deux ans par le comité olympique italien.

CYCLISME - Danilo Di Luca vient d'être suspendu deux ans par le comité olympique italien. Le verdict est tombé pour Danilo Di Luca. Contrôlé positif à l'EPO Cera à deux reprises lors du Tour d'Italie en mai 2009, au cours duquel il avait terminé deuxième du classement général, le cycliste italien a été suspendu deux ans par le Comité olympique italien (Coni), véritable chasseur de tête dans le monde du cyclisme (Alejando Valverde peut en témoigner). Il devra également s'acquitter une amende de 280.000 euros. Le procureur antidopage avait requis une peine de trois ans, c'est finalement jusqu'au 21 juillet 2011 que le coureur des Abruzzes sera banni des pelotons. Il sera alors âgé de 35 ans. Mais Di Luca ne l'entend pas de cette oreille. Le vainqueur du Giro 2007, coureur de classique devenu au fil des ans intraitable sur les courses à étape, usera vraisemblablement de tous les recours juridiques qui lui sont autorisés. "Nous irons devant le Tribunal arbitral du sport, a-t-il déclaré après son audition. Je suis persuadé que je serai de retour avant deux ans." Depuis le début de l'affaire, révélée au mois de juillet, Di Luca a toujours clamé son innocence, se faisant même passer pour la victime. "Je commence à penser qu'il y a un complot, s'était-il défendu dans les colonnes de la Gazzetta dello Sport en aout dernier. Je ne peux pas trouver d'autres explications à ces résultats positifs." Pour autant, Di Luca n'a cette fois-ci pas coupé à une suspension de deux ans, après y avoir échappé en 2007, lors de l'affaire "Oil for drugs". Impliqué dans ce scandale qui avait éclaboussé le Giro en 2004, il n'avait alors écopé que de trois mois de suspension, contrairement à son coéquipier Eddy Mazzoleni, suspendu deux ans. Ce jugement clément permet à Di Luca d'échapper aujourd'hui à une peine de huit ans de suspension, généralement accordée aux récidivistes...